Après avoir débuté avec les jeunes meneurs à suivre la semaine dernière. Il est l'heure de vous présenter les postes 2. Très sûrement le poste avec le plus de gros talents freshmen cette année puisqu'on peut sans trop se mouiller dire qu'il y a 3 joueurs qui peuvent prétendre à un top 5 avant le début de la saison. Beaucoup de talents qui vont donc très fortement rythmer l'année dès ce 9 novembre. 

 

Keyonte George (Baylor) 

Star offensive de l'IMG Academy l'an dernier et nouveau joyau de Scott Drew à Baylor, Keyonte George est un scoreur né. Shooteur déjà très solide derrière l'arc que ça soit en catch and shoot ou après dribble, il pourra sans soucis exister sans la balle en écartant le terrain pour ses coéquipiers. Mais c'est balle en main, qu'il montrera tout son talent. Pas incroyablement explosif, il possède cependant un body control tout juste élite qui lui permet de rentrer beaucoup de tirs avec contact. Il devra progresser sur l'explosivité de son premier pas, bien que son corps déjà mature et sa capacité de finition après contact lui permettent de scorer avec aisance sur pénétration. On attendra également des progrès au niveau du playmaking cette saison : bien qu'il ait pu montrer des choses intéressantes notamment après la blessure de Jaden Bradley, il reste actuellement un scoreur pouvant mettre les oeillères. Il aura des ballons entre les mains à Baylor pour nous montrer des progrès sur son playmaking qui le ferait passer de scoreur à attaquant complet. Défensivement, bien qu'il ne faisait pas toujours les efforts, il a su se montrer très positif sur l'homme lors de ses duels acharnés face au Montverde de Dariq Whitehead. Nulle doute qu'il saura se mettre au service du collectif à Baylor. Après Davion Mitchell et Jeremy Sochan, les Bears tiennent ici un très gros candidat pour continuer leur série de top 10 pick. 

 

Nick Smith (Arkansas) 

Recrue numéro 1 selon le ranking de 247, la saison de Nick Smith sera une course pour être le joueur NCAA le plus haut drafté cette saison. Joyau de North Little Rock en high school, il jouera donc à domicile cette année sous les ordres de coach Musselman. Combo guard longiligne, très bon scoreur, il est premièrement capable de sanctionner à haut pourcentage derrière l'arc que ce soit off the catch ou après dribble. Doté d'un bon handle, il est également à l'aise pour dégainer à mi-distance sur la tête de son défenseur grâce à ses bras interminables. Il manque cependant un peu de puissance et d'explosivité pour mieux finir au cercle avec du contact. Pour atténuer ce point faible, il possède déjà un floater très efficace qu'il peut envoyer à longue distance. Le point qui le différencie des gros arrières des dernières saisons (Edwards,Green,Sharpe) est qu'il est, avant même son arrivée en NCAA, un passeur très supérieur à la moyenne. Il évoluait en high school avec le pivot potentiel loterie pick Kel'el Ware, ce qui lui a permis de développer une bonne connexion avec son big où avec les shooteurs qui lui libéraient l'espace. Il est très créatif dans son dribble et peut donc générer beaucoup de différences sur le front offensif que ça soit pour lui ou ses coéquipiers. Il a donc tout le talent pour mener avec succès le jeu des Razorbacks et ainsi chercher un très haut pick en juin. 

 

Dariq Whitehead (Duke) 

Après avoir connu Achiuwa, Cade, Barnes, Duren et bien d'autres durant ses 4 années passées à Montverde. Dariq Whitehead quitte le meilleur programme high school de ces dernières années en tant que patron titré. Poste 2/3 mesurant 1m98, Dariq se dinstingue principalement par son shot making très avancé. Joueur adorant (parfois un peu trop) le pull-up, il est capable de mettre n'importe quel shoot notamment dans la zone intermédiaire qu'il affectionne tout particulièrement. Il peut également prendre complétement feu à 3 pts et enchaîner les tirs de hautes voltiges. Pour compléter son arsenal de scoreur, il est aussi capable d'accéder au cercle avec une explosivité tout à fait descente bien qu'il devra progresser sur son handle pour se faciliter la tâche et pouvoir augmenter sa fréquence d'attaque du panier. La sélection de tir est pour le moment possiblement son plus gros défaut. Il adore le mid-range mais prend surtout beaucoup de tirs hors rythme assez forcés. On est donc sur un bad shot maker extrêmement talentueux qui devra simplifier son attaque pour voir sa réussite augmenter. Bien qu'il puisse avoir par moment ce côté croqueur, ce n'en est pas moins un vrai bon passeur. Transition, kick out, pick and roll, il possède une palette large qu'il a su développer rapidement puisqu'il n'a pas le ballon dans les mains depuis si longtemps. Encore du travail mais la vitesse à laquelle il a su développer in-game un panel offensif complet est très impressionante. Pour finir, il est un solide défenseur individuel comme collectif qui a su se mettre en évidence de côté du terrain au fil des années. Joueur très complet donc avec en prime un gros potentiel d'iniateur offensif. Il sera à l'instar d'un Paolo Banchero, une ancre de l'attaque de Duke dès son arrivée et à tout le talent pour essayer de le devenir en NBA dès l'an prochain. Potentiel top 5 pick tout comme Nick Smith et Keyonte George. 

 

Amari Bailey (UCLA) 

Très médiatisé coéquipier de Ziaire Williams, BJ Boston, Ziare Wade ou encore Bronny James à Sierra Canyon, Amari Bailey a su devenir le leader de cette équipe sur son année senior. Combo guard de bonne taille et mature physiquement (1m95/85kg), Amari base beaucoup son jeu sur ses drives main gauche. Main forte qui est actuellement encore trop dominante dans son jeu que ça soit dans le dribble, à la passe ou dans ses finitions. Malgré cela, il possède tout de même un handle intéressant avec de la créativité et des changements de rythme qui lui permettent de créer son accès au cercle. Créativité peut être trop grande par moment puisqu'il se perd quand même assez régulièrement quand il s'agit de finir au cercle. Au niveau du scoring toujours, il possède un shoot à distance encore peu fiable même s'il a pu montrer une fluidité parfois assez déconcertante sur certaines tentatives longues distances. Il manque également d'équilibre sur ses pull-up lorsqu'il drive vers la droite à cause d'une mécanique pas optimale au niveau de l'alignement de son coude. Passeur vraiment solide sur situation de kick-out, il montre une vraie envie de faire marquer ses coéquipiers, qu'il transmet aussi de plus en plus sur pick and roll. Du travail à faire encore spécifiquement sur la régularité de ses prises de décisions et sur la précision de ses passes mais il possède assurément un vrai talent dans ce domaine. Défenseur capable d'être gênant selon son envie, il montre au global de vraies qualités dans beaucoup de domaines du jeu. Sa régularité au scoring et la progression de son shoot feront ou non de lui un joueur haut drafté, mais il sera assurément une attraction à UCLA cette saison. 

 

JJ Starling (Notre Dame) 

Co-leader offensif de La Lumière avec Aden Holloway, JJ Starling sort d'une belle année senior, il pourrait en continuant dans cette voie être le nouveau 1st round pick de Notre Dame après Blake Wesley. Bon scoreur apportant du spacing à son équipe avec une belle exécution en catch and shoot. Il est déjà capable de tirer après de légères courses, et ce avec une bonne range de tir. Il manque encore un peu de régularité mais à tout ce qu'il faut pour devenir une grosse menace de loin. Bon shooteur de lancers, il est capable d'accéder au cercle grâce à un 1er pas correct et un handle qui lui permet de pouvoir faire des différences en 1 vs 1. C'est cependant à confirmer puisqu'il semble par moment un peu en difficulté sur des joueurs plus costaud que lui pouvant le suivre sur sa vitesse. Capable de pull-up à 3 pts ou à mi-distance par moment, il a du talent à montrer en création personnelle qui pourrait faire grimper sa cote. Passeur intéressant lors de ses drives, il a du potentiel à développer en tant qu'initiateur d'attaque pour ses partenaires. Pour finir, bien que ce ne soit pas un incroyable défenseur, il montrait de l'envie en high school et pouvait être positif pour son équipe. 

 

Rylan Griffen (Alabama)

Prospect 4 étoiles et excellent bras droit de Cason Wallace à Richardson. Il arrive avec moins de lumière sur lui que Jaden Bradley et surtout Brandon Miller à Alabama mais pourrait en surprendre plus d'un à mes yeux. Très gros amateur de tough shot à mi-distance, il avait posé un show complet contre AZ Compass qui était à ce moment le programme tout en haut du ranking high school. Il devra cependant améliorer cette sélection de tir pour faire croître son efficacité. Capable de sanctionner à 3 pts également avec une gâchette rapide qui lui permet de tirer sans trop d'espace. Il peut shooter à très longue distance mais manque encore un peu de régularité. Il sait aussi faire bouger la balle même s'il est parfois un peu trop focus sur son scoring et est de plus un défenseur doté d'un vrai potentiel. Il fait des efforts, est athlétique et se distingue notamment par de vrais flashs de protection de cercle. Selon son temps de jeu, Rylan pourrait donc apparaître de plus en plus comme un potentiel choix de 1er tour. 

 

Mentions honorables : derrière cette liste principale de 6 freshmen, d'autres noms sont évidemment à scruter tout au long de la saison. Roddy Gayle Jr et Brice Sensabaugh auront des cartes à jouer dans un Ohio State new look après les départs de Malachi Branham et EJ Liddell. Gayle à un vrai sens de la passe pour un poste 2 et sait scorer dans de nombreuses situations mais il doit notamment améliorer son efficacité et son handle qui sont la cause de nombreuses pertes de balle pour passer un cap offensivement. Quant à Sensabaugh, un artilleur longue distance qui va surprendre par son niveau athlétique que l'on ne perçoit pas forcément au premier regard. Deux joueurs qui pourraient se frayer un chemin dans les boards durant un cursus plus ou moins long. AJ Strorr (St John's), Kam Craft (Xavier), Rodney Rice (Virginia Tech), Riley Kugel (Florida) et d'autres seront également à suivre attentivement tout au long de l'année. 

La cuvée des arrières NCAA est donc comme dit précedemment de très très haut niveau. Une bataille s'annonce entre Whitehead, Smith et George pour savoir qui sera le plus haut drafté. Derrière cela, il reste encore de forts potentiels 1st round pick et d'autres talents qui pourraient émerger sur une ou plusieurs saisons.