Amputés de Ntilikina, Jeanne (petite pensée pour lui par ailleurs :x), mais aussi de N'Doye qui aurait pu avoir sa place, ou encore Sekou Doumbaya, cette équipe de France n'avait pas de très gros prospect dans ses rangs... et pourtant.

A 20 ans, la plupart des joueurs sont assez bien connus du grand public, en particulier quand il s'agit de joueurs de chez nous. Cependant, ils évoluent assez vite à cet âge là, et il est toujours intéressant de voir leur évolution au fil des années. C'est parti pour les debriefs de cette équipe qui a fort mal commencé sa compétition, mais qui, non content de nous avoir rapporté une médaille, s'est aussi fendu d'une belle humiliation de l'équipe espagnole. Que demander de plus ?

Darel Poirier

PF/C, 2m06, 20 ans, Charlevilles

Darel PoirierPuissance, agilité et fluidité, "athlétisme". Voilà comment définir Darel en quelques mots. Bien qu'un poil petit pour jouer poste 5, son physique devrait pouvoir lui permettre de s'imposer tout de même, au moins en Europe.

La chose la plus intrigante chez lui est sa capacité à shooter. Il a montré face à l'Espagne lors du dernier match de l'équipe de France qu'il était très capable de planter à 3/4 mètres. Nous le savions, puisque nous le savons capable de shooter à longue distance (32% cette année avec Cholet, de même lors de la saison 2015/2016). Dans une petite équipe de France, avec des shooteurs disponibles sur les ailes, il s'est retrouvé cantonné au poste bas et n'a pas pu trop montrer cette facette de son jeu.

C'est dommage, parce qu'un meilleur shoot (il progresse des lancers francs) avec ses qualités physiques, cela peut en faire un très bon prospect.

Défensivement, Darel est un mixed bag. Bon défenseur sur l'homme, il excelle sur les switchs, montre une belle énergie et une vraie volonté de défendre. Il a été un facteur essentiel dans la bonne prestation défensive de cette équipe. Il a une excellente latéralité (sans parler de sa verticalité tout à fait hors norme pour sa taille), et possède la puissance nécessaire pour encaisser les impacts à l'intérieur. Il a, par exemple, complètement éteint un Yurtseven pourtant bien plus grand. Ce n'est par contre pas un défenseur "à statistiques". Peu d'interceptions et de contres, parce que c'est la défense sur l'homme qui va l'intéresser. C'est relativement dommage, parce qu'il montre parfois une certaine passivité quand il s'agit de monter au contre ou d'aller capter des rebonds défensifs : avec ses qualités, il pourrait faire encore mieux ! Il ne tourne qu'à moins de 9 rebonds défensifs sur 40 minutes (honnête sans plus) et n'a pas contrer un seul tir lors des 6 premiers matchs.

Il fait aussi d'assez nombreuses fautes bêtes, mettant parfois trop d'énergie "non maîtrisée" dans sa défense, mais il est dur de l'en blâmer.

Son jeu offensif est orienté autour de putbacks, de alley hoop et de spot-ups. Il n'a pas vraiment d'autre moves dans son arsenal.

Poirier est encore un joueur très raw, mais on sait combien les "grands" mettent du temps à se développer. De plus c'est un joueur qui n'est pas depuis si longtemps que ça sur les radars. Il a une énorme marge de progression et peut devenir un nouveau Matthias Lessort. Son potentiel est même peut-être plus élevé.

S'il progresse bien à Charlevilles en Pro B, il pourrait bien prétendre aux drafts 2018 ou 2019. Il vaut certainement un coup d'œil actuellement en fin de second tour et pourrait bien continuer à monter les mock drafts.

Stats: 6.3 points, 5.9 rebonds en 18 minutes.

Elie Okobo

PG/SG, 1m87, 19 ans, Pau-Orthez

Elie OkoboComme Poirier, Okobo n'est pas sur les radars des scouts depuis très longtemps. Sa première expérience était l'année passée, avec les U20 aussi (alors qu'il n'avait que 18 ans), et pendant laquelle il avait explosé offensivement : il tournait quasiment à 19 points par match avec 42% à 3 points.

Cette année, ses pourcentages au shoot on été moins bons, la faute à un premier match (contre l'Islande) et deux derniers matchs (Israël & Espagne) relativement catastrophiques.

Physiquement, Okobo n'est pas vraiment dans le moule NBA, ou tout du moins, ne l'était pas vraiment il y a 1 an. Relativement athlétique sans être au dessus de la moyenne, pas vraiment puissant, il n'est pas non plus hyper rapide même s'il joue très bien sur les variations de vitesse pour surprendre ses adversaires. Cependant, il était clairement un shooting guard l'année dernière, mais à réellement progressé en terme de vision du jeu et de distribution, ce qui laisse un espoir de le voir jouer en temps que meneur à l'avenir. Avant que vous me criiez dessus, oui, il lui faudra nettoyer sa sélection de shoot qui est plus que discutable. Mais nous étions quand même bien content d'avoir un joueur capable de mettre un stepback à 7 mètres en fin de possession pour nous sortir du pétrin à l'occasion !

Okobo est un shooteur très solide donc, avec un grand "range", et une bonne mécanique même si elle n'est pas encore tout à fait consistante. Mais c'est aussi un assez bon slasheur (plus smooth qu'athlétique et puissant, il arrive souvent à trouver les bons angles) qui est intelligent dans ses duels, et qui compense très bien ses déficits physiques. Il possède un bon arsenal de moves, et son handle est assez bon, même s'il peut le resserrer encore un peu plus.

Comme je disais, sa vision du jeu, notamment en drive'n kick, s'est très largement améliorer; Il ne cherche plus seulement à créer son propre shoot mais parvient à mieux distribuer. Ce n'est clairement pas encore un général sur le parquet, mais la progression est très nette.

Défensivement, il est plutôt généreux dans l'effort, même s'il a parfois des petits coups de mous. Il lui faudra être encore plus constant à ce niveau.

Voilà les clefs pour Okobo : plus de constance (dans l'effort et sur le shoot) et continuer à travailler la vision du jeu. S'il y parvient, c'est un second tour de draft légitime.

Stats: 12.3 points, 3.3 rebonds, 4 passes en 27 minutes.

Digué Diawara

Ailier, 2m06, 18 ans, Espoirs Villeurbanne

Digué DiawaraAprès une campagne U19 en demi-teinte, pendant laquelle il a montré un potentiel inexploité, il a cette fois-ci donné plus à voir. Je vous invite à lire le scouting report des U19 pour en savoir plus sur son physique.

Diawara a joué de façon beaucoup plus propre et solide sur cet U20. Sa sélection de shoot a été largement meilleur (il a été récompensé en rentrant 53% de ses 3 points au lieu de 25%...) mais il a surtout mis beaucoup plus d'intensité dans son jeu. Il a mieux défendu, et sa taille associée à son agilité lui on permit de défendre sur de multiples positions, et de switcher avec quasiment n'importe qui sur les picks.

Diawara à la longueur et la verticalité pour être un vrai prospect. Mais il lui faudra jouer comme en U20, et non comme en U19. Il n'a que 18 ans et à l'avenir devant lui. Il faut continuer à travailler, il y a vraiment quelque chose à faire !

Stats: 7.1 points, 3.7 rebonds en 27 minutes.

Amine Noua

Ailier Fort, 1m99, 20 ans, Villeurbanne

Amine NouaNoua en 2 mots : â   me et combativité. Ce qu'est capable de faire ce joueur, à cette position, avec sa taille est tout à fait remarquable : il ne lâche jamais rien. Bien sûr, son potentiel est limité à cause de son manque de taille - et parce qu'il n'a pas vraiment la latéralité ni l'explosivité pour évoluer au poste 3 -, et si les scouts peuvent l'aimer, peu voire aucun ne l'imaginent un jour en NBA.

Gros rebondeur, finisseur très "crafty" dans la raquette, grâce à un bon footwork, et une bonne connaissance du jeu il bataille dans tous les compartiments du jeu. L'été dernier il jouait comme un très très petit poste 5. Mais il a très clairement progressé au niveau du shoot, et c'est encourageant pour ce joueur. A 33% l'année passée à 3 points avec 0.5 tentatives par match, il a tourné sur cette compétition à 46% avec quasiment 2 tentatives par match !

Le shoot part assez bas, et il ne lâche pas forcément le ballon hyper rapidement, il a donc besoin d'espace pour shooter, mais cela lui permet de réellement diversifier son jeu et laisse entrevoir un vrai potentiel pour le plus haut niveau. Personnellement, j'aime beaucoup ce joueur.

Stats: 12.9 points, 7.9 rebonds en 30 minutes.

Mais aussi...

Lucas Hergott, PG/SG/SF, 2m00, Espoirs Villeurbanne : Bon distributeur pour sa taille ce qui est très intriguant, l'absence de shoot ou de puissance pour finir en drive est un problème.

Gauthier Denis, SF, 2m01, 20 ans, Le Havre : Un pur shooteur, mais un shooteur très pur. Une release très haute, hyper rapide.

Gregory Bengaber, PG, 1m86, 20 ans, Le Mans : Très raw offensivement, mais hyper athlétique, et superbe défenseur. Distributeur très honnête. J'aime beaucoup, mais il lui faudra acquérir un go-to move rapidement pour pouvoir obtenir plus de temps de jeu, et donc progresser plus vite.

 

Crédits Photos: FIBA