Kai Jones
crédit photo : The Tribune

Kai Jones

20.8 ans - C - Bahamas Bahamas
211 cm   99 kg
Charlotte Hornets

#14 dans notre BIG BOARD 2021

 

Texas Longhorns

Données fournies par Sports-Reference.com.

Tout savoir sur Kai Jones

par Hugues Dehalle Il y a 5 mois

Points forts

  • Mobilité dans toutes les directions
  • Late Bloomer déjà Skillé
  • Athlète +++

Décent, mais à travailler

  • Shoot extérieur

Points faibles

  • Gestion du contact en D

Kai Jones est un joueur ayant découvert le basket tardivement à l'âge de 15 ans aux Bahamas. Jusqu'à ses 11 ans il vivait aux États-Unis, mais n'y est retourné qu'après avoir compris dans un camp basket - où il rencontrera DeAndre Ayton - qu'il pouvait devenir un excellent joueur. Recrue 4 étoiles très convoitée dans le pays, il choisira finalement Texas.

Kai Jones c'est 2m11, 98 Kg, 215 cm d'envergure et un athlète extraordinaire en général. Une poussée de croissance spectaculaire et tardive lui donne un espoir de jouer au basket au plus haut niveau. Il monte haut avec un très bon second saut. Explosif pour sa taille sur le premier pas, on apprécie surtout sa vitesse dans l'axe panier-panier. Latéralement, les hanches tournent vite et les appuis sont fluides, le joueur se déplace donc avec aisance dans toutes les dimensions du terrain. Il a joué 4-5 pour Shaka Smart dans un rôle de 6ème homme. 21 minutes par match, il faudra donc relativiser les stats.

Au scoring, le joueur brille par sa capacité à finir au cercle, en attestent ses 62% à deux points. Globalement beaucoup de dunks. Ce qui nous intéresse c'est que les dunks ne sont pas uniquement mis après alley-oop.

Jones est capable de poser la balle et de finir fort au panier, ou même après un rebond défensif de mener la transition et finir seul. Sous le cercle, il sait placer la balle pour éviter le contre et montre une belle protection de balle. Quelques moves de layups, tel que le up&under par exemple, illustrent cette finesse.

Kai montre aussi des qualités à trois points dans des situations de C&S. Un échantillon faible, mais une mécanique fluide et rapide qui me laisse croire que cet aspect de son jeu se retranscrira au niveau supérieur.

Balle en main, le handle du joueur est surprenant pour sa taille, il peut poser son dribble main droite pour aller au cercle. Il est bon pour fixer le défenseur par des feintes d'appuis (jabsteps) et utilise son fort premier pas pour créer la différence.

Le joueur montre de l'aisance sur eurostep en transition, sur drive placé face au cercle mais aussi depuis le corner.

Loin du ballon, Jones pose des écrans créant une situation de surnombre et roule franchement au cercle, il se rend disponible pour les autres, ne demande pas la balle et prend ce qu'on lui donne. Il court vite en transition et génère des situations de surnombre.

Défensivement, le joueur est capable de tenir 4 à 5 postes. Les pieds bougent très bien latéralement, il conteste les tirs sans provoquer la faute, utilise ses bras pour gêner l'attaquant et close out rapidement.

Jones ne saute pas dans les feintes et protège son cercle intelligemment. Il doit néanmoins renforcer son corps pour encaisser les contacts des intérieurs et arrières afin de devenir un vrai rim protecteur. Pour le moment, son corps n'est pas prêt pour la NBA, car trop longiligne, à la manière d'un John Collins en sortie de Wake Forest.

On a un joueur qui loin du ballon se place correctement, communique. Il est doté d’un bon timing pour intercepter le ballon sur ligne de passe ou sur une entrée au poste grâce à ses longs segments. Il reste concentré sur son joueur et peut switcher facilement dans les situations d'écrans loin du ballon.

Aux rebonds, il se place bien. Il utilise ses qualités athlétiques pour capter mais box out aussi. On a un joueur impactant aux rebonds offensif et qui avec un bon second saut peut récupérer plusieurs ballons et donc putback.

Globalement Texas a un jeu d'arrière en isolation avec des intérieurs qui récupèrent les miettes, c'est surtout vrai pour Jones qui est installé derrière Jericho Sims le senior et Greg Brown Freshman star (première année). De plus, Smart utilise une rotation large avec Cunningham.

On a donc un joueur qui brille dans les instants qu'on lui donne et c'est pour ça que je le prendrais en fin de lottery. La polyvalence défensive, les qualités athlétiques de rim run et verticalité, les flashs au tir et ce handle sont trop d'armes pour laisser passer ce joueur.

En NBA : Intérieur moderne, mobile.

Projection : Fin de Lottery

par Alan Guillou Il y a 6 mois

Points forts

  • Flashs offensifs +++
  • Potentiel de protection de cercle
  • Versatilité défensive théorique

Décent, mais à travailler

  • Rebonds
  • Tir extérieur
  • Jeu sur short-roll (après écran)

Points faibles

  • Force & Défense contre les intérieurs puissants
  • Prend rapidement des fautes
  • Quel valeur pour son profil ?

Kai Jones est un des intérieurs les plus côtés de la cuvée 2021, et cela malgré deux saisons NCAA où le bahaméen n'a jamais été titulaire. 6ème homme de l'année en Big 12 cette saison, Jones est un joueur de grand talent, aux flashs détonants et au profil fait pour la NBA : en effet, il peut tirer de loin et protéger le cercle. Mais, ces flashs sont-ils transposables en NBA ? 

Il faut pour débuter parler de son utilisation à Texas. Shaka Smart le faisait sortir du banc et le positionnait rarement au poste 5 : il jouait souvent aux côtés de Jericho Sims, jouait aussi pas mal de minutes aux côtés de Sims et Greg Brown. Tout cela faisait qu'on a rarement vu Jones dans des situations où on devrait le retrouver en NBA : en effet, faisant 2m11, Jones jouera au poste 5 à l'étage supérieur, il posera des écrans, défendra le cercle. En NCAA, il jouait souvent au large, on le positionnait dans le corner (Jericho Sims était le partenaire de pick-and-roll principal de Matt Coleman), on le faisait couper à 45 degré... C'était assez frustrant, car par flashs, Jones a joué du pick-and-roll, il a tiré en pick-and-pop et a "rollé" vers le cercle. Le souci, c'est qu'on l'a trop peu vu. 

Son tir est une arme extrêmement intriguante : en deux saisons à Texas, Jones a pris 58 tirs à 3pts (pour 20 réussites), et en 2020-2021, il a pris plus de 30% de ces 3pts en sortie de dribble. Jones montre par moments des qualités de guard, un handle en transition intéressant, du pull-up à mi-distance : encore une fois, dans un système NBA, on lui demandera de se concentrer sur deux ou trois tâches, mais voir un joueur de 2m11 de 20ans être capable de cela reste rare. Jones est grand, mais fin, pas encore mature musculairement, ce qui ne lui permet pas d'être surdominant à la finition (même si son début de saison laissait penser l'inverse). Ses statistiques avancées aux rebonds sont quelques peu décevantes (13% de rebonds défensifs quand il est sur le terrain), mais cela s'explique par son positionnement et la présence de Sims à ses côtés. C'est tout de même un axe de progression chez lui. 

Défensivement, Kai Jones possède l'envergure et la taille pour protéger le cercle en NBA : c'est ce qu'on demande aux intérieurs en NBA, et c'est ce pourquoi on le prendra dans cette Draft. Les flashs de défense en switch sont super intriguants, avec des possessions où Smart le positionnait sur le porteur de balle adverse ; même si Jones pouvait se faire passer avec aise, sa longueur embêtait fortement. Encore une fois, peu de continuité dans la visualisation, mais des flashs parmi les plus impressionnants de la cuvée. 

Drafter Kai Jones est un risque à prendre, mais un risque que des franchises doivent prendre. Il possède potentiellement les deux qualités que doivent avoir les intérieurs que l'on prend haut à la Draft (protection de cercle & tir extérieur). Jones n'est pas prêt, il devra aller en G League ou faire ses gammes dans une équipe qui ne joue rien, mais le potentiel est bien trop élevé pour le laisser trop descendre. 

Date Equipe Picks
July, 28 Charlotte Hornets Charlotte Hornets
July, 28 Golden State Warriors Golden State Warriors
July, 28 Sacramento Kings Sacramento Kings
July, 28 San Antonio Spurs San Antonio Spurs
Tous les Workouts 2021