Ziaire Williams
crédit photo : FIBA

Ziaire Williams

20.0 ans - SF/PF - United States United States
201 cm   209 cm   88 kg
Memphis Grizzlies

#12 dans notre BIG BOARD 2021

 

Memphis Grizzlies

Données fournies par Sports-Reference.com.

par Alan Guillou Il y a 5 mois

Points forts

  • Potentiel de Shotmaking
  • Vision du jeu
  • Versatilité défensive et d'utilisation

Décent, mais à travailler

  • QI défensif
  • Catch-and-Shoot

Points faibles

  • Handle
  • Physicalité sur le drive
  • Manque de force au cercle et au contact

Membre éminent du lycée star Sierra Canyon l'an passé, mais également membre de l'équipe U19 américaine championne du Monde en 2019, Ziaire Williams était la plus grosse recrue de l'histoire de Stanford. Dans une équipe qui possédait de vraies ambitions collectives, Williams a alterné le très bon, le très moyen et le mauvais, le tout en manquant des matchs dans une saison mise à mal par la pandémie. Ziaire a donc joué 558mins en 2020-2021, débutant 14 des 20 matchs auxquels il a participé : l'échantillon est faible, mais beaucoup peut être tiré des matchs visualisés. 

Dans les entrevues de pré-saison, le staff de Stanford et Ziaire Williams lui-même parlaient de positionner l'ailier freshman en tant que porteur de balle sur des situations de pick-and-roll. La promesse était belle, le résultat l'est un peu moins : dans une équipe où le spacing était moins bon que prévu, Ziaire a eu quelques occasions de créer balle en main, mais assez peu en réalité. Les flashs sont vraiment intéressants, avec de jolies lectures pour le roll-man, des renversements pour les shooters ; cependant, les statistiques montrent un joueur encore extrêmement brût (44AST/58TO sur la saison ; 20% de TO sur 26% d'USG). C'est souvent normal sur les joueurs de 1ère année, et l'évaluation des flashs doit être prise en compte. Sur son tir et ses aptitudes au scoring, une chose limite énormément l'ailier de Stanford : le handle, ou plutôt, son manque total de handle. C'est très rare de voir un joueur aussi talentueux avec un dribble si problématique, et un dribble qui limite fortement son jeu : il a du mal à enchainer balle en main, il a du mal à driver. C'est un axe de progression qui sera essentiel en NBA. Du fait d'un dribble moyen, il est obligé de prendre beaucoup de tirs contestés : Ziaire est un shooter ultra talentueux, mais vivre sur de l'adresse et des types de shoots compliqués est complexe à l'étage professionnel. Ce manque de dribble, couplé à un physique pas encore développé, le limite fortement sur les drives, avec une finition au cercle aux alentours des 50%. Son manque de handle limite également son accès au cercle, avec seulement 49 LF tentés en 558mins NCAA. 

Défensivement, j'ai adoré la diversité des contextes dans lequel il a été utilisé par son coach. A l'instar d'un Patrick Williams l'an dernier à Florida State, Williams était parfois positionné en défenseur sur le porteur de balle adverse, donc face à des meneurs (Quade Green, Isaac Bonton, Caleb Love ou encore James Akinjo). Il faisait preuve d'une belle vitesse et surtout de belles lectures, mais je pense aussi qu'il était placé là car il possède encore un corps trop frêle pour défendre les 4 et les intérieurs. Avec le handle, c'est l'autre domaine de progression pour lui : il devra gagner en physicalité, prendre du muscle, ce qui permettra plus de versatilité défensive. Mais dans les lectures, la volonté de faire l'effort, je vois en Ziaire un élément positif. 

Ziaire Williams est une évaluation dure dans cette cuvée, surtout pour le relatif faible échantillon cette année à Stanford. Par flashs, il est un des prospects les plus forts de la cuvée, le tout aux ailes, ce qui en fait un profil rare pour la NBA. Mais le manque de continuité, son manque de physicalité et un handle problématique en font un joueur pas encore prêt pour les joutes NBA. Il faudra lui donner du temps, le développer dans un contexte sain : il n'a que 19ans après tout, ce qui en fait un vrai prospect à cibler dans la deuxième partie de la lottery. 

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Grand. Long. Athlétique. Hyper mobile. Monte très haut et très vite. Manque de carrure dans les grandes largeurs. Physique à la Siakam au mieux.

Le shoot n'est pas sale mais est un peu un push shot. Belle capacité à scorer. A peu joué dans les moments chauds. Main très actives et intelligent pour disrupter le jeu vers le poste, il manque de puissance pour défendre le poste. Il a été utilisé en 3è rotation sur les postes 4 et 5 alors qu'il a plutôt le jeu d'un 3.

Difficile à analyser dans ce cadre. Il y a du potentiel.

Possible lotto pick 2021 juste sur les caractèristiques physiques. Donne envie de voir plus de AAU.

Deux ans après, que tirer des performances des prospects américains lors du FIBA U19 en Grèce ?

Alan Guillou Il y a 2 mois

FIBA 2021

Cade Cunningham, Jalen Green, Scottie Barnes ou encore Jalen Suggs, Ziaire Williams, ils étaient tous avec Team USA en 2019. Analyse de leurs tournois Lire la suite

Draft 2021 : nos coups de coeur, nos steals

Envergure Il y a 2 mois

NBA Draft 2021

Où on défend nos coups de coeur, envers et contre tout Lire la suite

Draft 2021 : Envergure Big Board 1.0

Alexandre Berthaud Il y a 6 mois

NBA Draft 2021

Notre premier classement de joueurs en vue de la draft 2021 Lire la suite

Preview Draft 2021 - Les favoris au 1st pick + quatre Français draftables

Il y a 9 mois

NBA Draft 2021

Présentation des enjeux de la draft 2021 pour le top pick et les candidats français Ecouter

Envergure S03E31 - Avec l'assistant coach de Stanford : Adam Cohen

Il y a 1 an

NCAA Draft 2020

Interview de l'assistant coach à propos de Terry, Williams, Jones, et autres joueurs de Stanford Ecouter

Date Equipe Picks
July, 28 Indiana Pacers Indiana Pacers
July, 28 Oklahoma City Thunder Oklahoma City Thunder
July, 28 New York Knicks New York Knicks
July, 28 Houston Rockets Houston Rockets
July, 28 Charlotte Hornets Charlotte Hornets
July, 28 Golden State Warriors Golden State Warriors
Tous les Workouts 2021