Zvonimir Ivisic
crédit photo : ESPN

Zvonimir Ivisic

20.9 ans - PF/C - Croatia (Hrvatska) Croatia (Hrvatska)
217 cm   232 cm   100 kg
Kentucky Wildcats

#117 dans notre BIG BOARD 2024

 

Kentucky Wildcats

Pas de statistiques disponibles pour Zvonimir Ivisic.

Tout savoir sur Zvonimir Ivisic

par Thomas Breton Il y a 11 mois

Euro U20 (2023)

15.1 points, 5,3 rebonds et 3.4 contres de moyenne

 

L’un des prospects les plus attendus de cet Euro u20 2023, Zvonimir Ivisic a alterné le bon, le spectaculaire et le moins bon durant ses 136 minutes sur les parquets crétois. Dans une faible équipe croate qui a terminé le tournoi 14e sur 16, en gagnant seulement 2 rencontres sur 7 (face à la Pologne et l’Estonie, respectivement 15 et 16e), il n’a pas su élever le niveau de jeu de son pays mais a montré les flashs intrigants qu’on lui connaît.

Durant ce tournoi, Zvonimir a souvent abusé de son tir longue distance avec une sélection de tir assez douteuse et nonchalante. La mécanique est cependant solide et fluide. Elle lui permet de dégainer avec une grande facilité. Il a également montré une diversité de tir assez impressionnante pour sa taille, n’hésitant pas à créer son tir via des step-back ou des side-step par séquences. Néanmois, il reste un joueur évoluant principalement en situation de catch & shoot. Un solide 11 sur 32 (34.4 %) vient appuyer l’impression visuelle. On observera cependant la régularité et l’efficacité sur un échantillon plus grand mais l’intérieur croate possède un shoot très attirant à 2.20 m.

Si l’on a vu le joueur énormément « pop » durant la compétition, Zvominir à très peu « roll » vers le panier avec plus de 50 % de ses tirs venant derrière l’arc. Capable de finir au cercle efficacement durant le tournoi dû à son avantage de taille, on aurait aimé le voir aller plus fréquemment au contact dans la peinture. Encore très fin (100 kg environ), le joueur peut avoir du mal à finir dans le trafic et au post où il ne peut pas enfoncer son vis-à-vis. Ce manque d’impact physique se fait également ressentir aux rebonds où Zvonimir a très peu marqué son territoire avec seulement 6 rebonds offensifs en 7 rencontres. Un manque de carrure certain mais aussi et surtout un manque d’envie et de moteur assez clair durant cette compétition, même constat qu’au shoot où il préférait prendre des tirs primés demandant peu d’efforts.

Pour finir avec le secteur offensif, on a pu voir quelques flashs à la passe, notamment sur transition (où il peut pousser la balle par séquence) ou sur quelques situations de short roll. Un skill qu’il doit développer pour faire grandir son arsenal offensif et plus s’intégrer dans un jeu collectif. Le joueur a de plus perdu beaucoup de ballons (2 par match pour 0.6 assist) durant le tournoi. Principalement en se prenant un peu pour un joueur qu’il n’est pas, en tentant des choses compliquées balle en main. On peut ici en partie l’excuser au vu du guard play très moyen de son équipe.

Défensivement, on a vu un protecteur de cercle très sérieux. Avec 24 contres en 7 matchs, il a été de loin le joueur le plus productif du tournoi dans ce domaine, avec en prime un match à 8 contre contre la Pologne. Si on a pu lui reprocher sa nonchalance offensive, il s’est montré déterminé à contrer tout ce qui bougeait et a été capable de sortir des contres kamikazes justes monstrueux à plusieurs reprises. Mobile pour sa taille, il a également pu venir chasedown facilement en transition. Cependant, malgré ses très bonnes qualités de shotblocker, sa finesse a pu l’exposer a des guards de qualités lui rentrant dans le buste pour finir au contact. Point qui sera de plus en plus fréquent au plus haut niveau. Capable de quelques séquences correctes à l’extérieur sur le tournoi, Zvonimir se trouve au global dans un entre-deux assez gênant pour le projeter au plus au niveau défensivement. Trop fin et manquant d’impact physique pour défendre à l’intérieur, il ne possède également pas la mobilité pour défendre à l’extérieur sur un volume important. Une prise de masse sera donc attendue tout comme une maximisation de ses skills pour essayer de le rendre le plus viable possible défensivement. Un profil de second intérieur, pouvant évoluer avec un autre big grâce à son shoot, semble être un rôle potentiellement intéressant pour lui (on l’a vu associé à son jumeau Tomislav dans ce rôle durant le tournoi) au vu de son profil actuel, mais une prise de poids pourrait lui permettre d‘être maximisé en tant que 5 man en offrant des skills de primary rim protection et de shooting rare pour cette position (rôle qu’il pourrait premièrement occuper face à des lineups sans intérieur dominant physiquement au post).

Avant de finir, il est important de souligner les problèmes de blessures récurants de l’intérieur ces dernières années, ce qui a encore été légèrement le cas à Héraklion puisqu’il est sorti du deuxième match avec une blessure au bas du corps. Rester en forme et faire progresser son physique seront des éléments essentiels de sa réussite au plus au niveau. Pour conclure avec son profil, Zvonimir Ivisic a été très intéressant à suivre lors de cet Euro U20. Un combo de shoot et de shotblocking qui fait naturellement saliver et qui sont la carte de visite du prospect. Cependant, derrière cela, on a pu voir un joueur n’impactant pas toujours assez les matchs de son équipe, encore manque d’efforts, nonchalance, choix offensifs douteux et défense parfois camouflée par des énormes chiffres de contre. Le moteur peut donc poser question, meilleur joueur de son équipe, Zvonimir ne jouait que 19.4 minutes par match, soit le 6e total de la sélection croate. Dans un entre-deux défensif au de son physique et de sa mobilité en défense, on attendra offensivement plus de constance pour maximiser ses belles qualités de tir mais également que l’on puisse plus amplement sentir la présence de ses 2m20 proche de cercle, tant dans les finitions qu’aux rebonds.

Né en Août 2003 et encore brut, Zvonimir Ivisic a encore un long chemin devant lui pour accrocher à ses rêves de NBA. Lui qui vient d’annoncer qu’il jouera à Kentucky l’an prochain, il devra faire sa place dans une rotation chargée avec Tre Mitchell, Ugonna Onyenso et Aaron Bradhaw notamment. Ce nouveau contexte sera très intéressant pour suivre les progrès du talentueux big man qui aura pour cible la Draft 2024 après avoir retiré son nom des deux dernières éditions. S’il est compliqué de projeter une grosse production en SEC, un second tour semble être un objectif réalisable au vu de son profil. Le plus dur pour lui sera sûrement ensuite de se faire une place dans la grande ligue.

par Emmanuel Le Nevé Il y a 2 ans

Points forts

  • Protection cercle
  • Tir

Décent, mais à travailler

  • Rebond
  • Jeu de passe en transition

Points faibles

  • Physique
  • Finition près du cercle

Playoffs u19 ABA League (2022)
Stats : 9 points, 11,5 rebonds et 4,5 contres de moyenne (2 matchs)

Lors de cette saison 2021/2022, Zvonimir Ivišić a partagé son temps entre l’équipe première et les u19 du SC Derby. En fin de saison, il a pris part Final Four du championnat u19 qui se déroulait à Ljubljana, en Slovénie. Deux matchs au programme, contre l’Olimpija et Mega.

Une phase finale lors de laquelle on a observé un joueur monté fin mais qui n’a pas peur d’aller au contact. En attaque comme en défense. Offensivement, son physique lui fait défaut. Il est en difficulté dès lors qu’il est au contact et il ne tient pas l’opposition. Défensivement, il a été une machine à contre. Notamment face à l’Olimpija face à qui il a blocké 7 tirs (9 sur la compétition).

Dans le reste du jeu, Zvonimir Ivišić est une cible sur le pick-and-roll et le pick-and-pop (besoin d'un bon guard play). Son tir lui permet d’offrir d’un spacing à son équipe. Pour le moment, il est surtout dangereux sur le catch-and-shoot. Il n’a pas encore développé une aptitude à se créer son tir. En deux matchs, il termine à 3/9 à longue distance (33%). Toujours offensivement, il peut attaquer le cercle mais la réussite n'est pas toujours au rendez-vous. Et, comme évoqué plus haut, il a encore du mal à contenir le contact en l’air. Et cette agressivité vers le panier ne se traduit pas en faute. En deux matchs, il a seulement tenté 4 lancers-francs. Son manque de puissance le limite également au poste. Où il n’arrive pas toujours à enfoncer son vis-à-vis.

En transition, on se retrouve avec un joueur qui se projette vite vers l’avant et réagit rapidement à la situtation. On a même aperçu des flashes à la passe sur certaines séquences. Ce qui s’est moins vu sur phases arrêtées.

Défensivement, le Croate est surtout un protecteur de cercle. En plus des contres, son envergure lui permet de dissuader énormément d’attaquants. Sa simple présence change les décisions des adversaires. A côté de ça, Zvonimir Ivišić ne peut défendre uniquement sur les grands. Son haut centre de gravité le met en difficulté face aux joueurs plus petits et plus rapides.

par Antoine Berranger Il y a 4 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

Récap de l'avant-première des prospects de Kentucky au Globl Jam

Thomas Breton Il y a 11 mois

NCAA Draft Scouting Reports

Comme l'année passée, le GLOBL JAM se déroulait à Toronto du 7 au 16 juillet dernier. Petit tournoi U23... Lire la suite

Partagez cette page :

Scouting reports

Tristan Da Silva

Germany   23.2 ans - PF
204 cm   208 cm   91 kg

Colorado Buffaloes

AJ Johnson

United States   19.6 ans - SG
193 cm   204 cm   75 kg

Illawara Hawks

Isaiah Crawford

United States   22.7 ans - SF/PF
198 cm   100 kg

Louisiana Tech Bulldogs

Jaylon Tyson

United States   21.6 ans - SF
200 cm   98 kg

California Golden Bears

Jared McCain

United States   20.4 ans - SG
188 cm   192 cm   80 kg

Duke Blue Devils