Dans un monde sans Victor Wembanyama, on parlerait beaucoup plus de Baba Miller, l'intérieur espagnol du Real Madrid. Membre de la génération 2004, Miller a disputé cet été l'EuroChallenger U18 à Skopje : 5 matchs à visualiser, 106mins à analyser et un constat assez simple, l'impression de voir un danseur étoile de 2m08 volant sur le parquet, tirant de très loin et disposant d'une envergure de pieuvre. 

Déjà cantonné à un rôle de seconde zone avec le Real Madrid lors des différents ANGT cette année (77mins en 6 matchs), Miller était un joueur, certes important, mais un joueur de rotation de la sélection espagnole. 106mins de temps de jeu en 5 rencontres, des mises en situations face aux bancs adverses et un joueur qu'on a surtout vu loin du ballon. On notait après l'ANGT d'Istanbul que Miller pouvait déjà vivre sans la gonfle, et ce fut encore le cas à Skopje : 5 passes décisives en 5 matchs, peu de situations de porteur de balle sur pick-and-roll ou en transition, mais plutôt un rôle de shooter loin du ballon, de slasher... C'est une force (notament dans sa projection NBA, où l'argument de sa "scalability" sera très important), mais c'est aussi, pour le moment, une petite faiblesse, car Miller est à l'heure actuelle strictement un joueur de fin de chaîne. Il est dépendant de la création d'autrui pour scorer. 

Ce qui a impressionné dans le tournoi de Miller, c'est l'impression de fluidité que dégage l'intérieur sur le terrain. Tout semble sous contrôle, rien ne semble forcé, rien ne parasite ses déplacements, ni sa mécanique de shoot. Les remontées de balle en transition sont fluides, le handle est propre, les changements de direction pour se libérer de ses défenseurs sont faits avec intelligence. Je suis dithyrambique sur Baba, mais vraiment, cette impression de fluidité mérite d'être mise en avant. Miller est déjà un fort shooter : 7/14 à 3pts sur la compétition, 10/15 aux LF, deux statistiques positives pour un intérieur de 17ans. La mécanique est parfaite en catch-and-shoot (avec une trajectoire très haute), et l'espagnol est déjà capable de shooter en mouvement. On a aussi vu un joueur qui commencait à pouvoir attaquer les close-out (qui seront forts chez les pros si le tir se transpose), avec encore une fois une dextérité balle en main très intéressante pour accéder au cercle. 

Défensivement, difficile de projetter son futur rôle chez les professionnels et en NBA. Miller possède sans doute les attributs du protecteur de cercle, mais il doit gagner en maturité physique, surtout qu'il possède un QI élevé et une longueur qui lui permettra d'être une arme défensive. Sur le jeu de passe et la création de shoot pour lui-même, le jeu de Miller est encore très brut : ce sont deux axes de progression pour lui, même si dans une équipe du Real remplie de prospects, je ne pense pas qu'il aura la possbilité de créer pour les autres. Dans tous les cas, Baba Miller fait 2m07 à 17ans, peut tirer de loin et pourrait à terme protéger le cercle, ce qui en fait un joueur dont le profil est le plus recherché en NBA (avec celui de "jumbo initiateur").