Ça fait un petit moment que Vernon Carey est sur ma liste des joueurs à suivre quand il arrivera à l'université. Ce moment, c'est maintenant. Le jeune intérieur américain a décidé de porter les couleurs de Duke à partir d'août. Annoncé à 2.09 m, ce strech four n'est gêné par son physique de linebacker venu tout droit de son papa, ancien joueur NFL. Lors de ses années au lycée et avec les équipes jeunes de Team USA, le futur Dukie a montré un vrai bon footwork, notamment dos au panier, et latéralité. Puissant, il possède une vraie base de mouvement sous le cercle. Un physique qui est un avantage au rebond. Des deux côtés du terrain, Vernon Carey est vraiment intéressant (6,9 prises lors du championnat du monde u17 dont 3.3 sous le panier adverse.

A côté de ça, il a aussi développé un tir qui devient de plus en plus fiable. De près ou de loin, cette saison, Vernon sera une arme offensive complète pour Coach K. Mais ce n'était pas gagné. Au fil de ses sorties, l'amélioration dans ce domaine a été flagrante. Depuis l'été 2017, il n'a cessé de progresser. Il y a deux ans, c'était un joueur qui squattait la raquette avec des tirs proche du cercle. Puis en 2018, lors du championnat du monde u17, il arrive avec un tir à mi-distance intéressant mais refusait catégoriquement de tirer à trois points. Ce qui n'était plus le cas en avril dernier lors du Geico National (le tournoi final en High School).

De l'autre côté du terrain, on retrouve également un bon joueur. Fort sur l'homme en défense un-contre-un, il a montré qu'il pouvait aussi bien défendre sur des postes 4 avec son footwork et sa fluidité à se déplacer, que des postes 5 grâce à son physique qui lui permet de tenir le duel face à des joueurs plus costauds que lui.