Hugo Gonzalez
crédit photo : FIBA

Hugo Gonzalez

18.4 ans - SG/SF - Spain Spain
197 cm
Real Madrid Baloncesto

Real Madrid Baloncesto

Pas de statistiques disponibles pour Hugo Gonzalez.

Tout savoir sur Hugo Gonzalez

par Emmanuel Le Nevé Il y a 6 mois

Tournoi de l'Hospitalet (Décembre 2023)

Tête d’affiche des prospects du tournoi, Hugo Gonzalez n’a pas déçu. MVP du tournoi, l’arrière espagnol a montré sa progression dans le jeu, que ce soit pour lui ou pour les autres. En attaque, le Madrilène est un leader. Il n’a pas manqué de réveiller son équipe au scoring quand celle-ci avait besoin de points pour rester dans le match. La sélection des tirs était aléatoire mais parfois, même si le tir est mauvais, le talent fait la différence. On le sait depuis un certain temps maintenant, Hugo Gonzalez peut scorer d’un peu partout sur le terrain. Il l’a une nouvelle fois montré. Avec notamment de nombreuses fautes provoquées. Mais l’évolution majeure fut dans l’initiation pour les autres. Loin d’être un meneur naturel, il a souvent porté le ballon et trouvé les bonnes passes, tout en montrant une diversité dans la passe (Pick-and-roll, high-low, en transition, kick-out, short-roll). Évolution aussi dans le comportement. Par le passé, on a souvent observé Hugo Gonzalez être à la limite. À L’Hospitalet, il a montré qu’il pouvait rester calme même quand on l’attaquait ou sur des fautes limites. Un point qui l'a énormément  pénalisé par le passé (temps de jeu limité, expulsion). Défensivement, le Madrilène reste le joueur qu’il est. Agressif quand il le faut avec une activité sur les lignes de passes. Mais aussi vocale.

par Emmanuel Le Nevé Il y a 10 mois

Championnat d'Europe u18 (2023)

Il est toujours intéressant de voir Hugo Gonzalez sous le maillot de la Roja. Il propose un tout autre style par rapport à ses matches avec le Real Madrid. Option numéro une et leader offensif à Madrid, avec l’Espagne, il parvient à avoir un impact positif tout en étant plus dans l’ombre des autres (Aday Mara, Lucas Langarita, principalement).
En attaque, il s’est illustré en tant que slasher. En sortie d’écran, sur un contre un, en coupant, il trouve toujours un moyen de se rendre au panier. Au cercle, il peut terminer des deux mains, aussi bien en lay-up qu’en dunk. Sur phases arrêtées ou en transition. Le jeu de son équipe lui est favorable car il y aura toujours un joueur capable de le trouver, aussi bien les meneurs que les pivots. Il termine le tournoi avec plus de 60% de réussite à deux points. Offensivement, c’est le tir qui aura pêché. Malgré tous les outils à sa disposition, la réussite l’a fuit durant cette édition 2023. Ses 23 tentatives de loin sont principalement venues en catch-and-shoot. Il n’a que très peu montré de création pour lui-même.
Le rebond reste une caractéristique intéressante de son jeu. Annoncé à moins de deux mètres (1.93 m), il est ultra actif dans cette partie du jeu. Et des deux côtés du terrain. En attaque, il comptabilise plus de deux prises en moyenne (2.1 - 15 eut total), pour un coffre global de 6.6 rebonds (dans le top 15 de la compétition).
En défense, il se sera principalement occupé des meilleurs joueurs adverses (Nikola Topic, Dame Sarr, Ozgur Cengiz, Tidjane Salaun etc.). Capable de défendre sur les positions arrières et ailiers, il aura montré de bonnes choses dans cet aspect. Il a été tout aussi intéressant off-ball en coupant les lignes de passes (1.3 interception de moyenne). Ainsi que dans la protection du panier avec plus d’un contre par match (9 blocks en 7 matches).

par Envergure Il y a 1 an

ANGT Munich (janvier 2023)

Très attendu, il a réussi à répondre aux attentes en finissant MVP du tournoi. 

Troisième meilleur scoreur du tournoi (19.2 points de moyenne) avec seulement 23 minutes de temps de jeu et une équipe remplie de talents. Sa qualité de scoring est la chose la plus impressionnante chez lui. Il trouve toujours une solution et fait bien souvent les bons choix. Sa vision de jeu Elite est la pièce centrale de son jeu, c’est ce qui le rend différent des autres. Elle lui donne toujours un temps d’avance. Il peut finir au cercle mais aussi marquer de loin (11/18 sur le tournoi - 61%). Physiquement, il est déjà mature et il n’est pas parti pour grandir c’est pourquoi Egor est numéro 1. 

Défensivement, sa lecture du jeu lui permet d’apporter autant qu’en attaque. Il finit le tournoi avec 1.5 contres de moyenne, ce qui fait de lui le deuxième meilleur contreur de la compétition ; rare pour un joueur à sa position. Intense en défense, il apporte des deux côtés du terrain, il peut décaler sur des joueurs plus petits que lui.

Championnat du Monde u17 (juin 2022)

9.3 points, 5 rebonds, 1.1 passes de moyenne en 22 minutes de temps de jeu

Vu pour la première fois dans un tournoi u16 à Bassano, en Italie, Hugo Gonzalez avait marqué par sa facilité à savoir tout faire mais également par son fort tempéreraient sur le terrain. Un dernier point qui a refait surface ces derniers mois. Heureusement, le premier point a également fait parler lors de la phase finale U16 qu’il a disputé avec le Real Madrid.

On avait donc hâte de voir l’ailier Espagnol dans un contexte où il n’est pas forcément l’option numéro une du jeu. Durant ce championnat du monde, Hugo Gonzalez s’est montré altruiste. Parfois même un peu trop, jusqu’à refuser des tirs ouverts. Pour autant, malgré quelques flashs, il n’a pas forcément été un playmaker avec seulement 8 passes décisives sur le tournoi. Le tir n’a également pas été au rendez-vous (7/25 à trois points, 28%). Hugo Gonzalez n'a pas forcément montré de quoi il est capable. Sur l’événement, on a vu du catch-and-shoot, mais il s’est très peu créé son tir.

À Malaga, le joueur du Real Madrid s’est illustré dans des registres inhabituels : le rebond et l’agressivité vers le panier. Aux rebonds, l’Espagnol a été hyper actif, allant à l’assaut de tous les ballons. En attaque comme en défense. Il termine avec 5 rebonds de moyenne (1.7 en attaque, 3.3 en défense). L’agressivité s’est montrée par le passé mais rarement comme sur ce tournoi. Quelque soit l’adversaire, le Madrilène a attaqué le panier. A l’arrivée, des ratés, des points ou des fautes provoquées (2.3 LFs par match - 10/16 - 62%).

En défense, Hugo Gonzalez a soufflé le chaud et le froid. Les lectures des écrans restent perfectibles et lui font perdre le contact avec les défenseurs. Toutefois, il y a eu des bonnes possessions défensives sur les porteurs de balles.

Tournoi de Bassano (février 2022)

Madrilène pur jus, Hugo Gonzalez n’était pourtant pas le plus connu des joueurs du Real pour ce tournoi. Quatre jours durant lesquels le garçon s’est relevé et pas toujours de la bonne façon. Il n’a d’ailleurs pas terminé le tournoi, exclu en finale pour avoir lancé le ballon sur un adversaire. Une confrontation contre les Italiens de Bassano qui n’avait pas très bien commencé pour le jeune espagnol. Dès les premières minutes, l’ailier du Real Madrid semblait nerveux et hors de son match. Son coach, sur chaque offensive du madrilène, essayait de le calmer. Lors des pauses dans le jeu, il discutait avec lui. Tout cela n’aura pas suffit. Et ce ne fut pas le seul coup de sang de Hugo Gonzalez en Italie. Lors du premier match du tournoi, il subit une faute et est à deux doigts de frapper son adversaire. Il ne fera qu’armer son bras. Ça n’ira pas plus loin.

Côté terrain, Hugo Gonzalez est pourtant à son avantage avec un ballon de basket dans les mains. En attaque, l’ailier madrilène sait, déjà, quasiment tout faire. Ce qui saute aux yeux, son feeling pour le jeu. Il sait quand faire la passe. Il sait quand temporiser le jeu ou l’accélérer. Une capacité impressionnante à trouver le bon partenaire, initier pour les autres pour un jeune de son âge. A côté de ça, le tir est quasiment une vraie arme. Sur le terrain, Hugo Gonzalez est un scorer trois niveaux. Même si sa mécanique n’est pas parfaite et un peu lente, l’ailier a montré qu’il savait pull-up et, surtout, se créer de l’espace pour son tir. Un potentiel à travailler et à suivre. Notamment du côté du dribble. Peut-être le point faible dans sa palette offensive lors de ce tournoi de Bassano.

En défense, on est face à un joueur en apprentissage. Sur l’ensemble du tournoi, Hugo Gonzalez avait tendance à se faire avoir assez facilement. A côté de ça, il regardait souvent le ballon même lorsqu’il était loin de lui. Une chose qui lui faisait perdre des yeux son vis-à-vis. À plusieurs reprises, il oubliait totalement son joueur qui pouvait se déplacer à sa guise sur le terrain.

5 Top 5 : qui sont les têtes d'affiche européennes ?

Emmanuel Le Nevé Il y a 1 mois

FIBA U16 U17 U18 Europe

A l’approche de l’été, et donc des tournois internationaux... Lire la suite

ANGT : Zoom sur les internationaux

Emmanuel Le Nevé Il y a 2 mois

U18 ANGT Scouting Reports

Les étapes qualificatives ont rendu leurs verdicts avant la phase finale à Berlin qui se déroulera à la fin du mois de mai. Lire la suite

Tournoi de l’Hospitalet : des évolutions et découvertes

Emmanuel Le Nevé Il y a 6 mois

U18 Scouting Reports Europe

Tournoi Hospitalet 2023 Hugo Gonzalez - Real Madrid - 2.00 - Espagne - 2006 Tête d’affiche des prospects du ... Lire la suite

Championnat d’Europe u18 : tour d’horizon du continent

Emmanuel Le Nevé Il y a 10 mois

FIBA U18 Scouting Reports

Le championnat d'Europe u18 s'est terminé par le succès de la Serbie sur l'Espagne. Tour d'horizon... Lire la suite

Nouvelle génération dorée pour l'Espagne ?

Emmanuel Le Nevé Il y a 1 an

FIBA U17 Scouting Reports

Pays hôte et dans le groupe des favoris pour ce championnat du monde U17, la Roja était attendue par les observateurs... Lire la suite

Tournoi U16 #PlayForPassion de Bassano : quels noms à retenir ?

Envergure Il y a 2 ans

U16

Présentation des prospects U16 du Real Madrid, d'Orange1 Bassano et d'autres équipes européennes présentes lors du tournoi #PlayForPassion de Bassano. Lire la suite

Partagez cette page :

Scouting reports

Tristan Da Silva

Germany   23.2 ans - PF
204 cm   208 cm   91 kg

Colorado Buffaloes

AJ Johnson

United States   19.6 ans - SG
193 cm   204 cm   75 kg

Illawara Hawks

Isaiah Crawford

United States   22.7 ans - SF/PF
198 cm   100 kg

Louisiana Tech Bulldogs

Jaylon Tyson

United States   21.6 ans - SF
200 cm   98 kg

California Golden Bears

Jared McCain

United States   20.4 ans - SG
188 cm   192 cm   80 kg

Duke Blue Devils