Malcolm Cazalon
crédit photo : FIBA

Malcolm Cazalon

20.7 ans - SF - France France
198 cm   208 cm   82 kg
KK Banjica Mega

#94 dans notre BIG BOARD 2022

 

KK Banjica Mega

Données fournies par Sports-Reference.com.

Tout savoir sur Malcolm Cazalon

par Pierre Bayle Il y a 3 mois

Points forts

  • Envergure
  • Changemnt de direction en dribble 1v1
  • Catch&Shoot
  • Interception

Décent, mais à travailler

  • Shoot off dribble
  • Passing game
  • Capacité à jouer off-ball

Points faibles

  • Défense du PnR
  • Palette offensive
  • Une main droite

La génération 2001 est peut être l'une des plus fournie en talent dans l'histoire du basketball français récent : Hayes et Malédon ont rejoint la Grande Ligue il y'a deux ans, Hugo Besson et Ismael Kamagate tapent dans l'oeil des scouts à l'approche de la Draft 2022, Hugo Benitez, Milan Barbitch, Matthieu Gauzin, Timothée Crusol sont ou vont devenir de bons jouerus de 1ère division voir de coupe d'Europe. Malcom Cazalon faisait partit de la première catégorie quand les U17 de l'équipe de France décrochaient la médaille d'argent. Alors qu'ils se partageaient à trois les meilleurs performances dans les catégories principales et que les observateur leurs prédisaient un avenir aux USA rapidement, l'éclosion du roannais a pris plus de temps.

Malcom est le fils de Laurent Cazalon, joueur bien connu des suiveurs du championnat Français lors des années 2000, il a grandit à Roanne où son père a écrit les belles lignes de sa carrière avant de rejoindre le Lyonnet et l'ASVEL en 2017. A partir de là on ne peut pas dire que la carrière de l'arrière ai été des plus calmes. En 2018 changement de club après seulement un an à l'ASVEL pour rejoindre le voision Burgien, un départ qui ne le verra pas réussir à s'imposer dans la rotation de l'équipe professionelle. S'en suit un nouveau départ, cette fois à Louvain en Belgique, un mauvais choix de l'aveu de l'interessé. En 2020 changement d'agence et direction la Serbie pour rejoindre la ferme à prospect de Mega (on les a connu Lek, Bemax, Soccerbet et aujourd'hui Mozzart, vous choisissez) au côté des Simonovic, Petrusev, Jovvic, Durisic, etc.

Alors qu'il a annonce qu'il s'inscrirait à nouveau à la Draft en cette fin d'année, où en est le Français ? Offensivement, il est peu ou prou dans le même registre que ce qui l'avait fait connaitre il y'a quelques années : un deuxième arrière longiligne, capable de se projeter rapidement vers l'avant en transition et avec une forte propension à finir au panier. Ce qui a attiré mon oeil en premier c'est sa capacité à battre son défenseur par le dribble en mouvement. Lorsque la situation de 1 contre 1 se présente à lui depuis l'extérieur de la ligne à 3 point il a une incroyable facilité à aller poser son dribble assez bas pour crosser une ou deux fois son vis-à-vis et se libérer l'accès au cercle. Avec ses grands bras et une explosivité relative, on l'a connu comme un joueur qui faisait parler son physique au niveau jeune, il conclu la plupart de ses drive par un lay-up main gauche, avec une bonne capacité à provoquer la faute (0.36 FT/FGA) et à terminer après le contact. Par contre, on le voit peu (quasiment pas ?) utiliser sa main droite, ni de move lui permettant de diversifier son jeu près du cercle, floatter, pivot...

On l'a dit, il est utilisé en tant que deuxième arrière lorsque Smith et Jovic sont sur le terrain, un rôle où son utilisation me semble assez limité, il arrive qu'il enchaîne les courses offensives pour se positionner dans le corner à trois point sans jamais voir la balle, une conséquence du l'effectif assez dense. Il est donc dans une utilisation 3&D où son rôle est de tirer en catch & shoot à chaque balle reçue puis de garder l'arrière adverse. On le voit donc assez peu utiliser le pull-up après dribble et les quelques occasions de le voir ne sont pas fructueuse. Il reste cependant un bon shooteur de loin avec ses quasi 40% sur 38 tentatives (avec seulement 10 matchs joués pour le moment), malgrés une tendance à s'enflammer et ne pas prendre les meilleures décisions quand la balle arrive dans ses mains. On le voit aussi évoluer en temps qu'initiateur offensif avec la second unit et jouer le pick and roll, tout n'est pas rose, mais ce n'est pas pour autant à jeter. Il faut souligner une bonne capacité à gérer les hedges adverses, sans paniquer il est capable de s'écarter, attirer les deux défenseurs et trouver son intérieur dans une raquette libre. Cependant Malcom a une forte propention à tenter la passe compliquée ou à ne pas faire la bonne lecture et choisir le joueur qui coupe au lieu de celui qui est seul.

Passon à la défense, c'est un aspect de son jeu que l'arrière doit encore polir mais qui pourrait décider de s'il restera un joueur d'Eurocup/Betclic Elite ou s'il pourra aller voir plus haut. Une comparaison facile de par leur trajectoires mais aussi par leurs attributs physiques serait Luwawu-Cabarot. Celui-ci évoluait aussi à Mega à 20 ans, avait des statistiques légérement supérieurs au scoring mais un temps de jeu plus important. Cependant si on en croit les mensurations "officielles", TLC est légérement plus grand que Cazalon. Le premier à réussi à trouver une place en NBA et en EDF, en apportant du C&S et de la défense. Cazalon est très bon sur les déflections de passes lorsqu'il défend off-ball, ses grands bras lui permettent d'intercepter et d'utiliser ses capacités d'accélération pour finir en transition. Il se sert aussi de son envergure pour gêner le porteur de balle sur ses dribbles et provoquer des pertes de contrôle de ses opposants. Cependant pour un joueur qui s'est fait connaitre pour son explosivité il est dommage de le voir aussi peu présent au rebond ou au contre. Autre yellow flag : la défense sur Pick & Roll, lors de ces situations on le voit à plusieurs reprise resté "pris" dans l'écran ou ne pas faire de choix entre suivre son vis à vis ou switcher, résultat l'intérieur est bien souvent seul dans la raquette.

Au final Cazalon semble être encore trop peu dominant sur un secteur ou deux en particulier pour faire le saut et avoir une réelle chance en NBA. Quand on prend en compte ses problèmes de genoux lors de ses années en France et le nombre de matchs ratés cette année on se demande si son corps sera capable d'encaisser le rythme de la grande ligue. Cependant, il a tous les outils pour se faire un nom en Europe et atteindre ses objectifs vis à vis de l'équipe nationale. Tout ce qu'on lui souhaite.

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

NBA DRAFT 2022 - Big Board 2.0

Alexandre Berthaud Il y a 2 mois

NBA Draft Big Board

Classement des meilleurs joueurs pour la Draft nba 2022 Lire la suite

MWS : le must watch des scouts / Cibona vs Mega

Alexandre Berthaud Il y a 7 mois

2023 Europe

On revient sur un match de Ligue Adriatique avec plein de prospects sur le terrain Lire la suite

Les arrières de l'EDF : LOADED !

Antoine Berranger Il y a 3 ans

FIBA U17 Monde

De Hayes à Cazalon, en passant par Maledon, Crusol et Gauzin, l'équipe de France U17 avait de quoi faire sur les lignes arrières ! Lire la suite

Envergure S02E35 - Jeunes prospects FR : cru 2019

Il y a 2 ans

FIBA Scouting Reports

Analyse des meilleurs prospects français des générations 1999 à 2004 : ceux qui ont joué, et bien joué, cet été en FIBA Jeunes Ecouter

S02E17 - Doumbouya, Maledon, Hayes : tout sur les meilleurs prospects français

Il y a 3 ans

NBA Draft 2019

Sekou Doum's / Mokoka / Baptiste / Dimanche / Ndoye / Maledon / Hayes / Cazalon / Gauzin / Carene / Diabate / Begarin Ecouter

S01E23 : U17, U18, Français, Américains : qui sont les héros de demain ?

Il y a 3 ans

FIBA U17 Scouting Reports

Cazalon, Hayes, Maledon, Jalen Green, Vernon Carey Jr... et hauteur des hanches de Mobley ! Ecouter

Partagez cette page :

Scouting reports

Hugo Besson

France   21.1 ans - PG/SG
197 cm   196 cm   81 kg

New Zealand Breakers

Keion Brooks

United States   21.8 ans - PF
201 cm   210 cm   93 kg

Kentucky Wildcats

Dalen Terry

United States   19.9 ans - PG
204 cm   213 cm   88 kg

Arizona Wildcats

Tom Digbeu

France   20.7 ans - PG/SG
191 cm   77 kg

Brisbane Bullets

Jalen Slawson

United States   22.6 ans - PF/C
201 cm   95 kg

Furman Paladins