Zaccharie Risacher
crédit photo : FIBA

Zaccharie Risacher

19.2 ans - SF - France France
207 cm   207 cm   93 kg
JL Bourg-en-Bresse

#3 dans notre BIG BOARD 2024

 

JL Bourg-en-Bresse

Pas de statistiques disponibles pour Zaccharie Risacher.

Tout savoir sur Zaccharie Risacher

par Emmanuel Le Nevé Il y a 3 mois

Points forts

  • Tir
  • Défense
  • Corps

Décent, mais à travailler

  • Initiation pour les autres
  • Création de son tir
  • Attaque du panier

Points faibles

  • Besoin d'espace
  • Premier pas
  • Finition au contact

Une formation à l'Asvel, une montée en puissance chez le voisin de la JL Bourg. Zaccharie Risacher se place cette saison comme l'un des meilleurs prospects de France mais aussi dans le monde. Après un début de saison compliqué, il est pleinement entré dans son rôle avec les Bressans, que ce soit en Betclic Elite ou en Eurocup. En France, l'ailier compile 10 points, 3.4 rebonds, 1 passe, 1 interception de moyenne (22 matches). Au niveau européen, le joueur prêté par l'Asvel envoie 13 points, 3.6 rebonds, 1.1 passes (18 matches).

Avant tout, Zaccharie Risacher est un prospect défensif. Dès les championnats jeunes, il s'est montré dans cet aspect du jeu. Aujourd'hui, en professionnel, rien n'a changé. On observe un joueur capable de défendre sur plusieurs positionsPrincipalement sur les postes arrières et ailiers, mais aussi, par séquences, sur les postes 4. Autant sur le plateau français qu'européen, il n'est pas rare de voir Zaccharie Risacher s'occuper du meilleur joueur adverse ou du porteur de balle quand le match est en jeu. Que le joueur face à lui soit plus petit, plus rapide, plus grand, plus vif. On est aussi face à un ailier capable, à l'occasion, de switcher sur le pick-and-roll.

Sa longueur et son positionnement défensif font le reste. L'ailier de Bourg-en-Bresse possède tous les outils du défenseur élite : une envergure positive (annoncée à 2.10 m), large et bas sur les appuis dans le un contre un et une rapidité dans ses mouvements latéraux qui lui permet de répondre aux drives adverses. Outre sa défense un contre un, Zaccharie Risacher se montre aussi très intéressant dans le contre. Il n'est pas rare de le voir contrer sous le panier sur le weak-side. Loin du ballon, on est face à un joueur avec une bonne attitude. Le regard balaie la largeur du terrain, en alternance sur son joueur puis le ballon.

Offensivement, Zaccharie Risacher se montre tout aussi intéressant. Notamment grâce à son tir à trois points et une mécanique pas loin d'être parfaite. Cette saison, les chiffres parlent pour lui : 37.7% de réussite sur 3.3 tentatives en Betclic Elite (26/69), 56% en Eurocup sur 3.1 tentatives de moyenne (32/57). Des tirs en grande majorité en catch-and-shoot, à l'arrêt, en mouvement, en sortie d'écran. Qu'importe la situation, quand l'ancien de l'Asvel est dans un bon jour, il y a de grande chance que le ballon termine sa course dans le filet. Le point de progression se situe sur sa capacité à se créer son propre tir. On l'aperçoit par flashes se servir d'un jab-step pour créer la séparation avec son vis-à-vis ou bien sur du step-back, side-step ou du pull-up à mi-distance mais c'est encore rare.

Autre point de progression notable est sa capacité à se diriger au panier. Cette saison, ses paniers dans la peinture sont souvent sur open court en situation de jeu rapide. Du coast-to-coast après rebond, sur alley-oop, une fois lancé en contre-attaque. Dès que Zaccharie Risacher à de l'espace, il arrive à prendre le dessus et à se projeter au panier sans trop de difficulté. Mais une fois que l'espace de jeu se réduit, qu'un ou plusieurs défenseurs se présentent entre lui et le panier, c'est un peu plus compliqué. Dans ces situations, l'ailier tente le drive mais ne passe que très rarement son vis-à-vis. Il manque encore un peu de puissance pour passer son épaule et de vitesse de départ sur le premier pas. Il préfère alors revenir sur ses pas ou lâcher le ballon. La Summer League et la pré-saison seront les premiers marqueurs afin d'observer sur le spacing outre-atlantique peut aider l'ailier tricolore à prendre l'avantage dans cet aspect du jeu.

La création pour les autres sera un autre élément à regarder. Dans une NBA où les ailiers doivent savoir manier le ballon et initier une attaque, Zaccharie Risacher ne le montre que rarement. La première des raisons, son rôle à la JL Bourg n'est pas d'avoir le ballon entre les mains à plein temps. Cette aptitude à créer pour les autres, l'ailier français sait pourtant le faire. Il l'a montré dans ses années en jeune avec l'Asvel en Espoirs ou aux Angt mais aussi en Equipe de France. Période de sa carrière durant laquelle il était possible de le voir initier les attaques, notamment sur pick-and-roll. À Bourg-en-Bresse, ces moments arrivent par flashes, notamment sur phases rapides. Une fois le ballon récupéré, il est capable de rapidement lancer le bon coéquipier dans la bonne situation.

Projection : Top 5.

par Envergure Il y a 1 an

Championnat du Monde u19 (2023)
7.4 points, 2.9 rebonds et 1.6 passe de moyenne

Attendu après de bonnes apparitions en Betclic Elite et en Euroleague, le tournoi de l’ailier ne restera pas dans les livres d’histoire. On a observé un joueur crispé et tendu, qui n’a jamais su trouver la clé pour développer son jeu. Le plus criant fut son comportement balle en main. Il n’a jamais réussi à battre son vis-à-vis, à se projeter au panier et il a même refusé des tirs ouverts. Même ce qui le rend différent des autres, sa capacité à initier pour les autres, il ne l’a pas montré durant le tournoi. Pourtant, les statistiques restent plus que correctes. En sept matchs joués, il affiche 48 % de réussite à deux points (10/21), 45 % à trois points (8/18 - 3 tentatives en moyenne) et 73 % aux lancers-francs (8/11). Heureusement, la défense sauve un peu sa prestation globale. Une nouvelle fois, il a montré sa capacité à défendre sur les arrières et ailiers qui se sont présentés à lui. Moins bon en attaque, il a été cantonné à des missions défensives contre les États-Unis et l’Espagne. Avec succès. Sa latéralité et son envergure lui permettent de couvrir énormément d’espace et d’avoir l’avantage sur de nombreux attaquants. Prêté à la JL Bourg la saison prochaine, où il jouera la Betclic Elite et l’Eurocup, il devra montrer un peu plus pour espérer atteindre le palier supérieur.

--

Championnat du monde u17 (juin 2022)

10.4 points, 4.4 rebonds, 2.6 passes, 1.1 contres de moyenne en 20 minutes de temps de jeu

Le joueur de l’ASVEL n’a pas été le plus en vu lors de ce championnat du monde u17. Avec très peu de ballon entre les mains, l’ailier n’a pas pu/su se montrer et avoir un réel impact sur le jeu de l’Equipe de France. Les seules fois où c’est arrivée, c’était face à la Nouvelle-Zélande (dernier match de poule - 19 points à 4/5 à trois points). L’ailier Villeurbannais a pris confiance en inscrivant quatre trois points consécutifs. Ainsi que face à la Slovénie en quart de finale (14 points (2/2 à trois points), 8 rebonds et 4 passes).

Pour le reste de l’attaque, on a essentiellement vu des flashs : à la passe/création pour les autres (pour les coupes), dans l’attaque du panier (dunks dans le trafic) et dans le dribble (cross-over, changement de main dans le dribble). Des éléments qu'on aimerait voir plus souvent. Au niveau du tir, il affiche une réussite globale de 36% à trois points (9/25) avec 3.6 tentatives par rencontre.

Autrement, Zaccharie Risacher s’est essentiellement illustré en défense. De ce côté du terrain, on a pu observer du contre mais également un joueur capable de switcher et avoir un impact on et off ball. On notera aussi une bonne activité aux rebonds. Un aspect du jeu où le joueur de l'ASVEL s'est toujours battu que ce soit en attaque (1.4 rebond offensif de moyenne) et en défense (3 par match).

--

ASVEL (saison espoirs 2021/2022)

12.5pts ; 4.4rbs ; 2.2asts ; 1.3stls ; 2TO à 45% aux tirs, 32.8% à 3pts & 71% aux LF en 26 mins de moyenne

Zaccharie Risacher s’est retrouvé en tête de tous les classements des membres du site ayant participé à ce projet Espoirs. Il est donc logique qu’il se retrouve à la première position. Mais ce qui est plus intéressant, c’est de le voir seul dans son tiers, isolé dans le premier panier de joueurs. Labélisé prospect NBA depuis plus d’un an maintenant, l’ailier de l’ASVEL a connu une année de transition, une année parfois délicate mais une année qui a confirmé tous les espoirs observés en 2020-2021. Physiquement, il continue d’ailleurs de grandir et de s’allonger, tandis que le staff de l’ASVEL continue le travail physique sur sa pépite.

Titulaire en Euroleague à 16 ans et membre clé du noyau U21 et U18 de l’ASVEL, Risacher a su développer sa palette offensive. Il est toujours ce shooteur de haute voltige, doté d’une mécanique et d’un équilibre déjà parfait à son âge. Les chiffres ne rendent d’ailleurs pas réellement compte de sa capacité de tir extérieur (quasiment 33% à 3 pts & 71% aux LF en Espoirs cette saison), mais il peut encore gagner en régularité. Mais, cette année, on a vu des progrès dans l’attaque du panier et dans la création pour autrui. Il fait de bonnes lectures balle en main, peut trouver ses coéquipiers sur Drive-&-Kick... Il doit gagner en constance, mais les flashs sont très solides. On aimerait, pourquoi pas l’an prochain, le voir dans un contexte de leader offensif, de porteur de balle. Son rôle était secondaire en Espoirs cette saison (Romain Parmentelot portait ainsi énormément le cuir), et même en U18, on le voyait peu responsabilisé à la création. Le voir porter le ballon & générer de l’attaque l’an prochain pourrait vraiment être clé dans son développement vers le haut niveau. Défensivement, Risacher combine le corps et l’intelligence. Il est long et grand, ce qui lui permet une belle polyvalence de rôle. De plus, il comprend les situations, sait bien lire les schémas adverses. Evidemment, il doit encore prendre de la masse musculaire pour gérer les contacts proche du cercle, mais il est tellement grand et long qu’on peut lui laisser encore du temps.

Point également central du profil de Zaccharie Risacher : l’agressivité et la mentalité du prospect. Assassin silencieux, joueur plutôt réservé sur le parquet, il peut parfois manquer d’agressivité, on peut ne pas le voir pendant plusieurs minutes de suite. Pour un prospect de sa trempe, ce n’est pas normal, et Risacher doit faire ce travail pour toujours influer sur le collectif de son équipe. Dès qu’il veut prendre les choses en main et qu’il réclame des responsabilités, il répond présent. Forcer sa nature pourrait vraiment l’aider à franchir un cap et encore plus prendre de la lumière. On a hâte de voir son évolution dans les prochains mois, avec l’équipe de France U17 lors de la Coupe du Monde le mois prochain, mais aussi en club l’an prochain (ASVEL ? Espoirs ? Prêt en division inférieure ?).

--

ANGT Belgrade (février 2022)

Annoncé avant le tournoi comme le meilleur prospect présent à Belgrade, Zaccharie Risacher a connu une compétition en demi-teinte. Si l’ASVEL a remporté cet ANGT, le prospect français s’est blessé (cheville puis genou), a parfois été en difficulté au tir, avant de rater la finale. Cependant, l’ailier reste selon moi, le meilleur prospect du tournoi et a montré une dureté, une belle force mentale dans l’adversité.

La palette offensive de Risacher semble en effet s’améliorer de mois en mois. Tous les progrès visibles en Espoirs cette saison à la création ont pu être vu, notamment sur les deux premiers matchs, quand Risacher était à 100%. Prises de décision balle en main sur attaque placée, initiations sur Pick-&-Roll, on a vu un joueur qui lit mieux les défenses et qui montre de vrais progrès dans le jeu pour les autres. En difficulté sur le tir extérieur (1/12 en 3 rencontres), il a été parfois trop cantonné à un rôle de shooter : comme Houinsou, Parmentelot et Yaacov ont beaucoup joué, la création était plutôt confiée à ces joueurs et on avait besoin du spacing de Risacher. Mais même en panne d’adresse, le jeune tricolore a montré des flashs au scoring, notamment au niveau du mid-range. 

Défensivement, on a un joueur intelligent, qui sait bien utiliser sa longueur et son QI pour être positif de ce côté du terrain. Dans une équipe qui a joué très petit, la longueur de Risacher a été importante lors des premiers matchs, et le joueur a montré de vraies qualités de combat. Il doit progresser sur certains aspects, notamment la défense homme-à-homme au poste.

par Pierre Bayle Il y a 2 ans

Points forts

  • Basketball IQ
  • Envergure
  • Rapport taille/dribble

Décent, mais à travailler

  • Consistance à 3pts
  • Muscles

Points faibles

  • Muscles

Si vous suivez le basekt français et européen vous avez à priori entendu son nom dans les dernières semaine, Zaccharie Risacher est devenu le plus jeune joueur français titulaire lors d'un match d'Euroleague durant l'opposition entre l'ASVEL et l'Efes Istanbul. Vous avez aussi entendu parler de son père, un joueur emblématique de l'ère 90/00, notamment vice champion olympique à Sydney (le tour sur sa page proballers vaut le détour). Mais que retenir du début de carrière du plus jeune Risacher, qui évolue désormais avec les professionnels et les espoirs rhodaniens ?

On a ici affaire à un nouveau 'précoce', en effet le jeune Zaccharie est né en 2005, il n'a pas encore 17 ans et il joue depuis deux saisons dans le championnat espoirs, avec et face à des joueurs qui peuvent avoir jusqu'à 5 ans de plus que lui. Cette précocité se traduit surtout sur son physique : filiforme malgré un bas du corps assez solide pour son âge, le haut du corps n'est pas très musclé. Défendre efficacement  "au sol" face aux adversaires qui le postent sous le panier devient tout de suite plus difficile. Néanmoins lorsqu'il s'agit d'évoluer en l'air il est tout à fait capable de bloquer ou de géner efficacement un intérieur plus musculeux. Il est utilisé comme un ailier pour le moment, il est annoncé à 2 m (je parie qu'il est déjà un peu plus grand) et apporte sa capacité de shooteur mais aussi sa vision du jeu à se poste et pourrait aussi bien se transformer en shooteur capable de finir au cercle qu'en poste 4 distributeur qui écarte le jeu.

En attaque on a donc à faire à un joueur qui apprécie particuliérement le shoot de loin, souvent positionné dans le corner en début de phase offensive il évolue essentiellement sur du Catch & Shoot et a un volume de shoot très important pour sa taille et son âge : il est le 3ème "forward" qui prend le plus de shoot en championnat Espoirs. Avec 1,9 tirs longue distance réussis par match il tourne autour des 33% de réussite, mais ce chiffre est maintenu "haut" grâce à trois énormes sorties contre Fos, Orléans et Paris, des équipes du bas du tableau. Mais le joueur de Pierre Parker ne se cantonne pas à catapulter de loin. Sur ses 11 (!) tentatives par match, la moitié vient de l'intérieur de la ligne à trois point. Il se sert d'une bonne coordination entre le haut et le bas du corps, ainsi que de sa dangerosité de loin, pour créer des décalages par la feinte de shoot puis se frayer un chemin par le dribble jusqu'au cercle. Pour le moment il ne peut pas utiliser son physique pour battre ses adversaires et se faire de la place au moment de la finition. Il termine souvent en push up pour se servir du panneau plutôt que directement au cercle. Altruiste, il sait ne pas forcer le shoot et faire jouer ses coéquipier. Je note une bonne utilisation du regard pour manipuler la défense et donner le ballon au grand au poste, ainsi qu'une propension à faire l'extra-passe qu'on ne retrouve pas chez tous les joueurs de son équipe (composé de joueurs dominants dans la division).

La défense est aussi intéressante que l'attaque, surtout pour un joueur aussi jeune. On l'a dit, au poste bas il est difficle pour lui de contenir des intérieurs plus volumineux. Par contre il arrive à géner les drives et attaques de cercle sur aide défensive, bien aidé par de longs bras plutôt que par de l'explosivité. Il montre aussi un bon QI basket avec des aides biens réfléchies et une bonne compréhension des rotations, corrigeant même ses coéquipiers en pleine rotation lorsque ceux ci les oublies. Il sera intéressant de voir s'il arrive à conserver sa mobilité latérale, celle-ci lui permet de slider et d'accompagner le drive tout en fermant l'axe au panier aux joueurs plus petits. Cependant il faudra aussi gagner en dureté, voir en méchanté des deux côtés du terrain. Visuellement on a un joueur pour qui tout parait facile, qui ne montre pas un manque d'envie mais qui ne met pas non plus ce petit supplément d'âme dans son jeu qui va intimider les adversaires ou booster ses coéquipiers.

Puisque le processus est encore long et qu'on doit laisser le temps à ces jeunes joueurs qui valide les étapes plus rapidement que les autres, je citerai Mike Schmitz (un petit scout de twitter) pour conclure par le sentiment qui se dégage lorsqu'on voit Zaccharie Risacher sur un terrain :

 So impressed with 16-year-old Zaccharie Risacher as a prospect [...]and has a great all around feel for the game.

DRAFT 2024 - NOTRE TOP 30

Matthias Coso Il y a 1 mois

Big Board NBA Draft

March Madness et saison NCAA terminées, il est grand temps de présenter notre classement des meilleurs prospects, à moins d'u... Lire la suite

Equipe de France U17 : des prospects à tout les étages

Emmanuel Le Nevé Il y a 1 an

FIBA U17 Scouting Reports

Troisième de ce championnat du monde U17, la génération 2005 tricolore revient d'Espagne une médaille... Lire la suite

Championnat du monde U17 2022 : les joueurs à suivre

Envergure Il y a 1 an

FIBA U17

Le championnat du monde débute ce samedi 2 juillet, avec de nombreux prospects à surveiller Lire la suite

Classement Prospects LNB Espoirs : Tiers 2 & 1 (de 5 à 1)

Envergure Il y a 2 ans

Espoirs Betclic Elite France

Dernier épisode de notre série des meilleurs prospects du championnat Espoirs 2021-2022. Cinq joueurs qui, nous pensons, vont compter rapidement. Lire la suite

Que retenir de l'Adidas Next Generation 2022 de Belgrade ?

Envergure Il y a 2 ans

ANGT

Nous étions présents à Belgrade pour le premier volet de l'ANGT en 2022. Présentations des joueurs qui sont sortis du lot durant la compétition. Lire la suite

Adidas Next Generation Valence 2020 : confirmations, surprises et déceptions du tournoi U18

Envergure Il y a 3 ans

U18 Europe

Présentation de douze prospects ayant évolué à Valence lors de la première phase de l'ANGT 2020. Lire la suite

NBA Draft 2024 : Qui est Zaccharie Risacher ?

Il y a 30 jours

NBA Betclic Elite NBA Draft

NBA Draft 2024 : Qui est Zaccharie Risacher ? Ecouter

Draft 2024 : Focus sur les Français

Il y a 7 mois

NBA Betclic Elite NBA Draft NBL

La Draft 2024 est déjà dans toutes les têtes. Une nouvelle fois, les Français pourraient avoir leur carte à jouer. Présentation des Français à observe Ecouter

Scouting report de l'EDF U17 masculine, 3e des Mondiaux

Il y a 1 an

FIBA U17 France

Risacher, Fibleuil, Sarr, bilan de la compétition pour les jeunes français Ecouter

Partagez cette page :

Scouting reports

Nolan Traoré

France   18.1 ans - PG
195 cm   203 cm   85 kg

Saint-Quentin Basketball

Carlton Carrington

United States   18.9 ans - PG
193 cm   203 cm   90 kg

Pittsburgh

Ja'Kobe Walter

United States   19.8 ans - SG/SF
196 cm   208 cm   88 kg

Baylor Bears

Ron Holland

United States   19.0 ans - SF
198 cm   208 cm   93 kg

NBA G League Ignite

Matas Buzelis

Lithuania   19.7 ans - SF/PF
208 cm   208 cm   88 kg

NBA G League Ignite