Pacôme Dadiet
crédit photo : FIBA

Pacôme Dadiet

18.6 ans - SF - France France
200 cm
BB01 Ulm

#59 dans notre BIG BOARD 2024

 

BB01 Ulm

Pas de statistiques disponibles pour Pacôme Dadiet.

Tout savoir sur Pacôme Dadiet

par Luca Mathieu Il y a 1 an

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

par Envergure Il y a 1 an

Championnat du monde u17 (juin 2022)

4.8 points, 1.2 rebonds, 2.2 passes de moyenne en 14 minutes de temps de jeu

Utilisé en sortie de banc, Pacôme Dadiet a connu une compétition tronquée par une blessure au poignet droit lors du second match de poule contre le Canada. Bandé dans un premier temps, il est apparu, sur le banc, avec une attelle lors des confrontations contre la Nouvelle-Zélande et le Japon. Il est réapparu en quart de finale contre la Slovénie. Diminué, le Parisien a tout de même été important et décisif pour permettre à la France de s’offrir une demi-finale (12 points (4/5 aux tirs, 2/2 à trois points), 4 passes en 19 minutes de présence sur le parquet).

Sur l’ensemble du tournoi, Pacôme Dadiet s’est montré moins en phase que précédemment, notamment lors des ANGT de Patras et Belgrade. Celui qui, normalement, jouera l’Euro Cup avec le Paris Basketball la saison prochaine, a semblé ne jamais avoir trouvé son rôle sur le terrain avec le troisième plus faible temps de jeu de l'équipe (devant Maxime Logue et Elijah Lamart). Pacôme Dadiet n'a pris que 19 tirs (catch-and-shoot, pull-up mi-distance) sur l'ensemble du tournoi, dont 6 trois points (3/6 dont un 2/2 contre la Slovénie), soit moins de 4 tirs par match (3.8). Trop peu pour avoir un impact.

L'impact s'est donc fait ressentir à la passe. Avec plus de 2 passes décisives par match (11 en cinq matchs), le Parisien a montré qu'il pouvait créer pour les autres. Des flashes déjà vus la saison passée avec les Espoirs. Une création visible contre le Canada et la Slovénie, respectivement 6 et 4 assists. Deux matchs où il est resté le plus longtemps sur le terrain et a été le plus efficace (6 et 12 points, ses plus hautes marques sur le tournoi).

--

Paris Basketball (saison espoirs 2021/2022)

17.3pts ; 5.2rbs ; 1.7asts ; 1.2stls ; 3.2TO à 43% aux shoots, 19% à 3pts & 80% aux LF en 32mins de moyenne

Vous n'avez pas pu passer à côté de l'élégant ailier Parisien cette saison si vous lisez cet article. On tombe rarement sur un classement des meilleurs prospects du Championnat de France Espoirs. C'est un peu un concept de niche. Installé dans un rôle de "go to guy" dans une faible équipe Espoirs de Paris, Pacome Dadiet a brillé. Le petit frère de Maxence Dadiet est lui aussi sorti de Charenton et de l'INSEP, avant d'atterrir à Paris avec Mohamed Diawara. Vous avez pu, lui aussi, le voir en Equipe de France cet été à Skopje pour le Challenger U16 que la France a remporté puis brillant, lui aussi, avec l'équipe Next Generation coaché par Spanoulis pendant les tournois ANGT.

Si vous vous demandez quelles sont les forces de Dadiet, j'ai déjà évoqué la première de ses qualités, celle qui saute aux yeux. Son corps. Formé au poste de meneur de jeu, Pacome a la taille, les qualités athlétiques et une certaine épaisseur qui le rendent physiquement "NBA" compatible. Techniquement, il peut effacer son adversaire par le dribble, par sa capacité à changer de rythme et nous a offert quelques actions d’éclats, surtout ligne de fond qui ont bien mis en valeur nos propos. Il nous montre des flashs d'agressivité, mais ce qui le caractérise, c'est plutôt son élégance, la manière dont il court, sa gestuelle. Dans un bon jour, il va être aussi bien capable de créer pour lui façon Iso à l'ancienne, que de créer pour les autres sur du Drive-&-Kick, sur des passes à une main en sortie de Pick-&-Roll. Porteur de balle, initiateur & de plus en plus à l'aise dans la peau du leader offensif, il ne fuit pas ses responsabilités, au contraire. Et il sait ou est le cercle, l'étiquette "scoreur" n'est pas usurpé.

Un prospect n'est jamais parfait, c'est aussi dans sa marge à progression que l'on peut avoir une idée du futur d'un jeune joueur. Dadiet a autant de qualités que de choses à améliorer. Sur le tir notamment, les choix, dans une équipe ou il a souvent été esseulé, n'ont pas toujours été les meilleurs, mais même bien entouré et avec une meilleure équipe (lors de l’ANGT), on a pu voir que d'un match à un autre, la gestuelle est différente, la rotation et la trajectoire ont tendance à varier. Il va falloir travailler là dessus pour en faire une force et ainsi s'offrir une étiquette d'attaquant polyvalent. La plus grande marge de progression de Dadiet reste d'ailleurs la régularité. Et on ne parle pas forcément d'un match à un autre, mais même à l'intérieur d'un match, il peut prendre feu et puis disparaître. Aussi fort dans ses temps forts que transparent dans ses temps faibles. Un travail de concentration, d'approche de la répétition des efforts est à mettre en place. Ca passera aussi par un travail du body language, il donne souvent l'impression d'être nonchalant, peu concerné... Maintenant qu'on a dit tout ça, il faut aussi parler de l'aspect défensif. On a voulu parler de l'irrégularité d'abord, de l'engagement ensuite pour ensuite finir par le registre ou il le paie le plus : la défense. Manque d'effort plus que de technique puisqu'il a une agilité excellente, une bonne latéralité, même si le centre de gravité est un peu haut pour être vraiment efficace sur les porteurs de balle.

--

ANGT Patras (2022)

Aux côtés de son compère tricolore Diawara du Paris Basketball, Pacôme Dadiet a encore été extrêmement à l’aise offensivement dans une compétition de jeunes. Encore car, à seulement 16 ans, Dadiet est l’un des meilleurs joueurs du championnat Espoirs cette année (quasiment 17pts de moyenne en 32mins de jeu par matchs), et l’un des prospects français les plus intéressants à suivre.

L’ailier parisien a pu montré toutes sa palette offensive durant le tournoi, avec quasiment 19pts de moyenne sur la compétition. Le shoot extérieur en sortie de dribble a été au rendez-vous (4/11 à 3pts, avec également de bons moments à mi-distance), la création pour les autres a connu de bons flashs (6asts face au Barca dans le match pour la troisième place) ou encore l’agressivité vers le panier (31LF tentés sur le tournoi, avec un excellent 28/31 de réussite). L’ailier français n’est pas le plus rapide, ni le plus tranchant, mais son bagage technique est offensivement très avancé. Il n’est pas toujours à haute intensité, pas toujours assez agressif, mais le talent balle en main saute aux yeux. Défensivement, Dadiet est un peu plus en difficulté. Par moments, il est capable de très bonnes choses, mais il n’est pas toujours attentif loin du ballon, ni dans la navigation entre les écrans. Spanoulis a tout de même semblé satisfait des performances, le laissant quasiment 120mins en 4 matchs, et le mettant vraiment au centre de son système offensif.

Equipe de France U17 : des prospects à tout les étages

Emmanuel Le Nevé Il y a 1 an

FIBA U17 Scouting Reports

Troisième de ce championnat du monde U17, la génération 2005 tricolore revient d'Espagne une médaille... Lire la suite

Classement Prospects LNB Espoirs : Tiers 2 & 1 (de 5 à 1)

Envergure Il y a 1 an

Espoirs France Betclic Elite

Dernier épisode de notre série des meilleurs prospects du championnat Espoirs 2021-2022. Cinq joueurs qui, nous pensons, vont compter rapidement. Lire la suite

Adidas Next Generation Patras 2022 : 7 prospects ayant marqué les esprits.

Envergure Il y a 1 an

ANGT

Après l'ANGT de Belgrade fin février, présentation de 7 joueurs qui se sont montrés lors de l'Adidas Next Generation de Patras. Lire la suite

Décembre - Le sniper Hugo Besson élu Prospect Du Mois

Alexandre Berthaud Il y a 2 ans

Draft France Prospect du mois

Envergure décerne le 2e titre du trophée de Prospect Du Mois à Hugo Besson pour ses performances en NBL Lire la suite

Draft 2024 : Focus sur les Français

Il y a 3 mois

NBA Betclic Elite NBA Draft NBL

La Draft 2024 est déjà dans toutes les têtes. Une nouvelle fois, les Français pourraient avoir leur carte à jouer. Présentation des Français à observe Ecouter

Scouting report de l'EDF U17 masculine, 3e des Mondiaux

Il y a 1 an

FIBA U17 France

Risacher, Fibleuil, Sarr, bilan de la compétition pour les jeunes français Ecouter

Partagez cette page :

Scouting reports

Kwame Evans Jr.

United States   19.6 ans - PF/C
204 cm   210 cm   100 kg

Oregon Ducks

Rob Dillingham

United States   19.1 ans - PG
190 cm   193 cm   80 kg

Kentucky Wildcats

Reed Sheppard

United States   19.7 ans - PG/SG
190 cm   82 kg

Kentucky Wildcats

Roddy Gayle Jr

United States   20.6 ans - PG/SG
193 cm   93 kg

Ohio State Buckeyes

Kyshawn George

Switzerland   20.2 ans - SG/SF/PF
205 cm   205 cm   95 kg

Miami Hurricanes