Moins sous les feux des projecteurs que certains de ses camarades, Tre Jones aura été important à sa manière sur le terrain. À l'image de son frangin, il n'a pas un physique qui lui permet de viser bien chez les pros mais ce qui lui manque en physique, il l'a dans la tête. Il a été le véritable lieutenant de l'attaque de Duke. Une importance que l'on remarque quand il est sur le banc. Dans plusieurs matches, dès qu'il était remplacé par Coach K, l'attaque de Duke était instantanément en panne sur les phases arrêtées. Son but à lui, ce n'est pas de marquer (seulement 319 tirs tentés) mais de faire jouer les autres, d'offrir la passe qui donnera l'opportunité à son pote de pouvoir marquer. Une intelligence dans le jeu que l'on retrouve dans sa défense. Véritable chien fou, il a embêté de nombreux joueurs tout au long de la saison. Le seul petit problème, il ne peut pas défendre sur énormément de postes. Voir qu'un seul. Le sien. Un peu limite pour un joueur qui vise quand même la NBA.

Physique : Lambda pour un joueur qui souhiate s'imposer en NBA.

Attaque : Vision, QI, passe en transition – shoot à travailler (26% à trois, 75 aux lancers - loin d'être fou dans les deux cas).

Défense : Une sangsue, footwork, latéralité, activité des mains.