Americas u18 (2018) et Geico National (2019)

L'année dernière, pendant le tournoi des amériques, le futur meneur de North Carolina avait beaucoup à faire pour gagner des minutes. Face à lui, Coby White et Quentin Grimes notamment. Pourtant, ses minutes, il les a eues (plus de 20 par rencontre). Durant ce temps, on a vu une mécanique de tir un peu bizarre avec un ballon qui part du côté gauche pour revenir au centre. Néanmoins, ça ne l'empêche pas d'avoir une moyenne correcte : 60 % à deux points, 35% à 3-pts et (surtout) 88% LF. A côté du tir, le futur Tar Heel montre un premier pas rapide qui lui permettait d'éliminer facilement ses vis à vis. Une capacité à absorber le contact quand il attaquait le cercle. Du côté de la défense, on avait un joueur intéressant mais capable de s'occuper uniquement des postes 1 face à lui.

Un peu moins d'un an après, Cole Anthony est en route pour le titre national lycée. Et avec Oak Hill, on voit un peu plus le vrai visage du futur meneur de roy Williams. C'est-à-dire pas tout à fait un meneur, ni tout à fait un arrière. Pas la vision suffisante pour jouer PG mais pas la taille pour être uniquement SG. Et face à des joueurs un peu plus rapide et physique on voit les points faibles du garçon : plus difficile de passer son défenseur, un joueur qui cherche beaucoup à attaquer le cercle, un meneur qui ne regarde pas suffisamment ce qui se passe à côté de lui. Cole Anthony se montre être un joueur de transition, capable de s’éloigner pour marquer. Un joueur avec grosse confiance en son tir et même si l réussite le fuit, il sait qu'à un moment ça va faire filoche. Par contre, en défense, il se montre beaucoup moins intéressé qu'avec Team USA. On observe un joueur avec un manque d'envie pour la défense.