Ousmane Dieng
crédit photo : FIBA

Ousmane Dieng

19.1 ans - SG/SF/PF - France France
207 cm   97 kg
New Zealand Breakers

#18 dans notre BIG BOARD 2022

 

New Zealand Breakers

Pas de statistiques disponibles pour Ousmane Dieng.

par Alan Guillou Il y a 2 mois

Points forts

  • Rapport Taille / Playmaking
  • Facilité de navigation balle en main
  • Jeunesse & Potentiel

Décent, mais à travailler

  • Tir extérieur
  • Polyvalence défensive

Points faibles

  • Dureté & Capacité à aller au panier
  • Latéralité / Défense sur les extérieurs

Faire le Scouting Report d'Ousmane Dieng en avril n'est plus la même tâche que de le rédiger en novembre ou même janvier. Le français a énormément progressé depuis quelques semaines, s'installe de plus en plus dans l'ossature collective des New Zealand Breakers et surtout, démontre tout le potentiel qui faisait de lui l'un des meilleurs prospects internationaux de la génération 2003. Après des débuts complexes et une adaptation longue à un tout nouvel environnement, Dieng progresse de match en match, de quart-temps en quart-temps. Assez pour prétendre à une sélection au 1er tour en Juin ?

Comprendre l'année de Dieng en NBL, c'est d'abord poser la question du contexte. Leader et porteur de balle de l'INSEP pendant plusieurs années en NM1, le français sortait pour la première fois de France et faisait ses débuts au sein d'une ossature club. Le tout dans une des pires équipes du championnat australien, mais aussi dans une équipe avec un autre prospect de la cuvée 2021. En effet, Dieng joue aux côtés d'Hugo Besson, prospect plus agé (génération 2001) et qui connait déjà le monde professionnel (excellente deuxième partie d'année 2020-2021 à Saint-Quentin, en Pro B). Dieng a donc subi la comparaison et devait donc s'adapter au monde pro, à 18 ans. Ne pas performer tout de suite était problématique, mais le voir progresser reste normal et encourageant.

Voir Ousmane Dieng jouer, c'est d'abord être en présence d'un athlète extrêmement fluide pour son gabarit. Grand porteur de balle & créateur sur Pick-&-Roll en NM1, Dieng a toujours été plus grand et fort balle en main que l'opposition qu'il affrontait. Capable de très bien faire jouer son intérieur après écran (Pick-&-Roll, Pick-&-Pop), le français est aussi solide sur drive & kick, avec un vrai oeil à l'opposé et une capacité à passer en mouvement/déséquilibre. Ce mix de longueur et de fluidité lui permet aussi d'accéder au cercle pour finir sur flotter/leaner, avec un joueur qui peut shooter facilement au dessus de ses vis-à-vis. Dieng n'accède pas encore assez au cercle (27 LF tentés en 458 mins cette année en NBL), résiste mal au contact et peut exploser face à un défenseur plus puissant, trois éléments symptomatiques d'un joueur pas encore mature physiquement (ce qui est loin d'être négatif).

Au niveau du shoot extérieur, Dieng est sur courant alternatif, et c'est problématique car cet arme sera nécessaire à son incorporation à tout rôle en NBA durant ses premières saisons aux Etats-Unis. Cette saison, il shoote à 27% à 3pts (sur 95 tentatives) et 66% aux lancers-francs (sur 27 tentatives). Si on retrouve les stats en NM1, on avait un joueur aux alentours des 30%. Par flashs, on a vu Dieng très solide en Catch-&-Shoot, étant de capable d'écarter le terrain. Comme le Français est grand, il pourrait jouer avec des porteurs de balle plus petit, être utilisé en créateur tertiaire et comme une menace à 3pts, ce qui faciliterait son implantation en NBA. En effet, difficile de le voir d'emblée avec des responsabilités balle en main. D'où l'importance du développement de ce tir extérieur.

Défensivement, le profil de Dieng est intéressant car assez rare. Cette combinaison taille/mobilité peut le rendre très polyvalent dans les rôles qu'il pourrait avoir en NBA. Il manque de puissance et de verticalité, mais il lit très bien les jeux loin du ballon et fait peu d'erreurs (au sein d'une équipe qui en fait énormément). Plus en difficulté sur les porteurs de balle très vifs balle en main, il pourrait bien figurer sur 2ème rideau et en aide, où sa longueur et son QI sont de très bonnes qualités de son jeu. Un coach/staff NBA achètera le matériel qu'est Ousmane Dieng et tentera de le modeler dans un rôle, ce qui peut le rendre très attractif pour bon nombre de GM.

par Pierre Bayle Il y a 8 mois

Points forts

  • Envergure
  • Capacité à scorer à trois niveau
  • Catch & Shoot
  • Appuies après dribble

Décent, mais à travailler

  • Un physique qui ne peut que s'améliorer
  • Dribble
  • Pull up

Points faibles

  • Diversité dans la sélection de shoot
  • Jeu sur PnR

Ousmane Dieng est le prospect Français le plus coté du moment, en attendant la licorne Wembanyama à la Draft NBA 2023. Originaire de Villeneuve-sur-Lot, passé par les JSA Bordeaux et l'INSEP de 2018 à 2021, le jeune arrière français a fait le choix de préparer son entrée dans la Grande Ligue du côté de la Nouvelle-Zélande. Un choix qui vient mettre en excergue la concurrence entre les clubs de l'élite française et les nombreuse options qui se présentent à des jeunes qui ont profité des infrastructures et compétences locales pour devenir les joueurs de basket les plus convoités.

Disclaimer : il faut noter que tout ce que ce qui est analysé ici 1) résulte d'un environnement atypique, jouer en NM1 à 17 ans dans une équipe où les victoires et défaites n'ont pas d'importance, 2) n'a pas pu être agrémenté d'une compétition récente contre des prospects du même âge, Dieng étant absent lors de la campagne U18 de cet été.

On retrouvera donc aux NZ Breakers un joueur avec un physique plus qu'intriguant étant donné son rôle sur le terrain. Agé d'à peine 18 ans Ousmane est un arrière avec des dimensions à faire rêver plus d'un coach : annoncé à 2.01 m par son équipe et à 2.05m par la FFBB, il peut aussi compter sur une grande envergure qui l'aide à compenser un physique encore assez fin. Comme un certain numéro 35 il peut en effet souffrir d'un certain manque de masse musculaire, il est l'un des deux seul joueurs des Breakers dont le poids n'est pas communiqué, sans que celui-ci l'empêche d'aller au contact. Au cours de la saison 2020/2021 il évoluait donc au sein de l'équipe de National 1 du CFBB (Centre de Formation de Basket Ball) au côté d'autres joueurs dont vous entendrez parler cette année : Adama Bal (Arizona), Armel Traore (Monaco), la paire Ajinça/Rupert qui évoluera encore au CFBB cette année et Victor Wembanyama avec qui on sentait une réelle connection lors des 4 matchs auxquels Wembanyama a participé. Il était un des leader offensif de l'équipe et le titulaire au poste 2, se voyant attribuer un large nombre de tickets shoot par match (13 tentatives, dont 7 à longue distance).

Du côté des forces du lot-et-garonnais on retrouve bien sûr une combinaison taille-mobilité qui devrait intéresser nombre de franchises américaines lors de l'année à venir. En plus d'avoir un avantage de taille sur ses vis à vis sur les lignes arrières, il est capable d'aller finir au cercle en utilisant son dribble et des appuis décalés tout en gardant le ballon prêt de lui, ou en se séparant de son adversaire pour une finition shoot. Dieng a déjà montré lors des tournois FIBA, ANGT et en NM1 qu'il était capable d'être un scoreur (efficace ?) à trois niveau, même si pour JC Prat "le shoot est moyen". Le technicien parisien ajoute, il rejoint l'analyse de Givony, qu'il est par contre impressioné par les qualités de passeur de l'ancien pensionnaire de l'INSEP. Je dois avouer qu'au "eye test" je ne vois pas une qualité de passe à la Houinsou, Giddey ou Maledon. Mais l'analyse statistique tend à laisser penser que Dieng est un bon passeur, en tenant compte de son USG% élevé (27.2%, 6e de NM1) il affiche 21% d'AST% tout en étant dans les 50 meilleurs marqueurs du championnat, à 17 ans. Cependant son ratio d'AST/TOV à 0.98 me laisse perplexe.

"Le dribble est trop haut, le tir est moyen et le physique il faut le batir complétement."

 Jean-Christophe Prat, coach Paris Basketball.

Comme le souligne l'ancien entraineur de Denain, bien qu'Ousmane soit souvent un shooteur attitré (en EDF jeune ou au CFBB), il faut s'attarder sur sa capacité à scorer efficacement. Ses pourcentages de réussites sur les différentes compétitions entre 2019 et 2021 oscilent entre 33 et 37%. De l'autre côté du terrain aussi il y'a un énorme travail à faire : Ousmane à un physique et une capacité de déplacement latéral qui peuvent lui permettre, s'il arrive à ajouter du muscle, de défendre sur 3 à 4 positions au plus haut niveau. L'engagement défensif me semble plutôt sous-optimal et j'observe une combativité assez moyenne. Cela peut peut-être être expliqué par une importante implication en attaque et la présence de Wembanyama, Rupert, Ajinça et autre Traoré en deuxième rideau. Finalement, j'attend de voir le rôle qu'aura Ousmane dans la rotation des Breakers et notamment s'il évolue en tant que porteur de ballon et initiateur offensif. L'utilisation des Pick and Roll n'est pas encore optimale, la plupart du temps on verra le jeune français utiliser les écrans porteurs uniquement pour se créer un shoot en pull up, même s'il est capable de jouer le switch, mais assez peu pour servir l'intérieur sur short roll ou en hauteur.

Ce qu'on attend cette saison. 1/ Qu'il se montre au niveau physiquement. 2/ Qu'il crée des décalages, même sans first step ni tir Giddey le faisait l'an passé. 3/ qu'il affiche de la régularité et de la progression dans l'ensemble des compartiments du jeu. Un début de saison médiocre sera pardonné pour la draft, une fin de saison, beaucoup moins.

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

par Antoine Berranger Il y a 2 ans

Désolé, l'accès à ce scouting report est privé

NBA DRAFT 2022 - Big Board 2.0

Alexandre Berthaud Il y a 3 mois

NBA Draft Big Board

Classement des meilleurs joueurs pour la Draft nba 2022 Lire la suite

NBL : Présentation des trois prospects français du championnat d'Océanie

Pierre Bayle Il y a 6 mois

Draft NBL 2022

Nous vous présentons Hugo Besson, Tom Digbeu et Ousmane Dieng, trois français ayant chois de quitter l'Europe pour le championnat Océanien Lire la suite

"On veut en faire un 1er tour de draft" - Trois prospects français (Kamagate, Besson et Barbitch) vus par leur coach

Alexandre Berthaud Il y a 8 mois

Draft 2022

Ce que JC Prat (Paris Basketball) et Julien Mahé (Saint-Quentin BB) nous ont raconté en live Lire la suite

"We want him to be a first round pick" - what their coaches have to say about french prospects Kamagate, Besson, Barbitch

Alexandre Berthaud Il y a 8 mois

NBA Draft 2022

What Paris Basketball and Saint-Quentin coach have to say about young french NBA Draft 2022 eligible prospects Lire la suite

REPLAY - Quels français pour la draft 2022 NBA ? Réponses dans Planète Draft

Il y a 8 mois

NBA Draft

L'épisode 2 de notre rendez-vous mensuel : Planète Draft Ecouter

Envergure S02E35 - Jeunes prospects FR : cru 2019

Il y a 2 ans

FIBA Scouting Reports

Analyse des meilleurs prospects français des générations 1999 à 2004 : ceux qui ont joué, et bien joué, cet été en FIBA Jeunes Ecouter

Planète Draft : les prospects Français pour la draft 2022 + débat : comment intégrer les jeunes en pro

Il y a 3 mois

Draft France 2022

On reçoit JC Prat, du Paris Basketall, Julien Mahé (SQBB) avec Romain Leroy (SIG) pour analyser les futurs talents du basket FR Regarder

Partagez cette page :

Scouting reports

Yoan Makoundou

France   21.9 ans - PF/C
207 cm

Cholet Basket

Matteo Spagnolo

Italy   19.5 ans - PG/SG
196 cm   203 cm   88 kg

Vanoli Cremona

Ziga Samar

Slovenia   21.4 ans - PG
197 cm

Montakit Fuenlabrada

Guilherme Carvalho dos Santos

Brazil   20.0 ans - SG/SF
202 cm   208 cm   95 kg

Caleb Houstan

Canada   19.5 ans - SF/PF
203 cm   93 kg

Michigan Wolverines